Et vous, vous y croyez ? Petit tour de France des pratiques occultes

 par Hubert PROLONGEAU, Ed. R. Laffont

Âgé de 53 ans, Hubert Prolongeau est un journaliste et enquêteur de renom. Il collabore au Nouvel observateur, au Monde, à Télérama. Ses essais et reportages sur le travail au noir,  la condition des sans domicile fixe ou la violence au travail entre autres montrent à quel point toute matière issue du réel l’intéresse. Hubert Prolongeau est aussi écrivain, auteur d’une dizaine de romans. Il a publié Ils travaillent au noir en 2015 et « Couvrez ce sein… » en 2017 aux Éditions Robert Laffont.

Y croire ou ne pas y croire ? Médecine parallèle ou charlatanisme ?  À tous ceux qui se questionnent sur le pouvoir des esprits et de leur manipulation, ce livre-enquête apporte des faits réels observés sur le terrain.  

Ils disent avoir un don. Ils sont sorciers, magnétiseurs, voyants, exorcistes, adeptes du reiki, du channeling, de l’Ho’oponopono… Ils exercent en marge de la médecine officielle mais sont consultés partout en France, au quotidien, pour leurs visions et leurs soins. Ils perpétuent l’idée que pour nous aider à vivre, parfois pour guérir, nous avons aussi besoin de l’occulte et du merveilleux. Ils continuent de fasciner. On continue de les consulter. Qui sont-ils ?
Hubert Prolongeau s’est intéressé au phénomène très particulier des thérapies occultes. Durant plusieurs mois, il s’est laissé manipuler, canaliser, désenvoûter, capter par les puissances spirites. Après ce long voyage dans une France où sorciers et sourciers font bon ménage, il fait pour nous le portrait des personnages singuliers qu’il a rencontrés et nous raconte les expériences fortes qu’il a vécues.
Une promenade insolite dans une France fascinante et méconnue.

***

D’après le titre, on pourrait penser que ce livre parle d’abord des pratiques occultes. En fait, il fait aussi et plus encore la part belle à la pénétration du Nouvel Age dans les propositions les plus bizarres présentes sur le terrain.

J’ai étudié de près le Nouvel Age, à la fois de façon théorique (1), mais aussi de façon pratico-pratique en épluchant les propositions des centres de bien-être présents dans mon département.

J’ai lu le livre d’H. Prolongeau. J’ai trouvé que ce livre était « pile poil » dans l’oeil du cyclone : ce qui est raconté est la réalité exacte du « terrain », et illustre parfaitement le glissement qui s’opère dans l’esprit des « chercheurs » à force de passer de stages en sessions, de gourous en illusionnistes…

(1) Voir l’onglet Nouvel Age du site sosdiscernement.org

Trois études sur le chamanisme

Études du professeur Guy Rouquet, publiées dans la revue Bulles

Le chamanisme est à la mode. Des émissions ou publications de toutes sortes ne cessent de l’évoquer, répondant à une demande croissante qu’elles n’en finissent pas d’alimenter d’ailleurs. Des stages fleurissent un peu partout, en pleine ville, à la campagne, au pied d’une cascade perdue dans une forêt bien de chez nous. Dans le cadre d’ateliers, avec cérémonie ritualisée à la clé et offres de « voyages initiatiques » dans un lointain pays, caractérisés par des séjours à la dure ou dans des centres tout confort. Mieux, des formations de chamans sont organisées, y compris à l’intention d’indigènes incités à renouer avec leur passé et leurs traditions perdues, par des occidentaux se disant « missionnés » ou avertis en la matière.

Accéder aux articles :

1. LE CHAMANISME TRADITIONNEL

2. LE CHAMANISME EST-IL UNE MÉDECINE ?

3. LE NÉO-CHAMANISME CONTEMPORAIN

Postures yogiques et gymnastique classique

Écouter le témoignage d’Allan Rich, pratiquant du yoga pendant 6 mois à temps plein (vidéo 30 mn sur le site dailymotion)

Ce n’est pas parce que certaines personnes apprennent à bien respirer, à mieux se sentir en elles-mêmes, à être plus dynamiques, moins dépendantes de leurs pulsions intérieures, moins asservies à la fluidité des mouvements de la vie et donc plus maîtresses d’elles-mêmes (quoique sur ces points tout danger ne se trouve pas écarté), que le yoga doive être considéré comme une science et une sagesse propres à opérer de véritables conversions de tout leur être. Il n’y a pas de doute que le yoga (comme d’ailleurs le zen et la méditation transcendantale) n’est que peu de chose s’il n’est pas le lieu de la transmission d’une influence spirituelle diabolique, s’il n’est pas le lieu d’un véritable ensemble initiatique. Le yoga est proprement initiatique parce qu’il présente les trois caractères essentiels de l’initiation luciférienne : la présence agissante d’un maître, une prière spéciale (le mantra), le tout suivi d’une efficacité qui révèle la puissance d’un esprit supérieur, lequel se sert et du maître et de la prière adaptée à la situation dans laquelle se trouve l’âme captive.

Les dangers occultes du YOGA et montée de la Kundalini (article dont est tirée la video)

Effets secondaires de la Kundalini

Articles scientifiques et livre d’experts

Vous pouvez visiter cette page, intitulée : le danger du Yoga dans les écoles et de la méditation transcendantale, qui vous donne des extraits d’articles sur ce sujet. Voici un exemple

De Gracia. (2005). Do psychedelic drugs mimic awakened kundalini. [Texte complet]

« L’idée de kundalini provient du yoga Tantrique et se réfère à une supposée « énergie » qui se trouve latente dans la plupart des gens à la base de la colonne vertébrale. En pratiquant des exercices yogique spécifiques, on peut supposément « réveiller » cette kundalini, qui mène à son tour aux des changements sévères dans la conscience incluant le début de capacités psychiques et conférant possiblement l’illumination. Ces idées Tantriques ont aussi été adoptées par certaines traditions occultes Occidentales pendant ce siècle. Cependant, qui me frappe est la similitude accablante entre des rapports par les gens qui ont subi le réveil de kundalini et ce qui arrive aux gens qui ont pris des drogues hallucinogènes. Selon Charles Tart, on peut considérer ces deux états comme des états altérés de conscience (ACS) (Traduction automatique)[Citation originale]

Un cours en miracles : extraits

Nous reproduisons ici l’analyse de Mike Oppenheimer1 de « let us reason ministry » ( traduite de l’anglais), afin de présenter une des sources principale du Nouvel-Âge, dont les manifestations similaires pointent leur nez dans les milieux chrétiens.

Cette nouvelle révélation a commencé en 1965 lorsque Helen Schucman, professeur agrégé de psychologie médicale à l’Université de Columbia à New York, a commencé à recevoir des messages canalisés à partir d’une entité qui allait plus tard s’identifier comme Jésus-Christ.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE VIGI SECTES

Le REIKI. Réflexions pour un discernement.

Vous pouvez télécharger l’e-book de cet article au format PDF ou zippé E-PUB et MOBI

Le Reiki se présente comme une méthode de soin, faisant appel à l’énergie universelle. Le Reiki prétend rétablir le bon écoulement de cette énergie dans chaque individu, et par conséquent son harmonie tant corporelle que psychologique et même spirituelle. Le reiki, selon ses adeptes, serait une simple pratique ouverte à tous, neutre de toute conception religieuse. Nous verrons qu’il n’en est rien.

En quelques années, le développement de cette méthode a atteint des proportions aussi importantes qu’inquiétantes. En effet, l’initiation à cette méthode magique ne demande aucune qualification, ni formation préalable. Ainsi un chauffeur routier d’un petit village sarthois est-il devenu en quelques mois, maître Reiki, ouvrant son cabinet devenu rapidement très lucratif, dispensant des soins pour tous types de pathologie. Aucun diagnostic clinique n’est établi, le praticien percevrait les mauvais états énergétiques de son patient et en rétablirait les flux.

Origine

La syllabe « Rei » signifie esprit ou pouvoir supérieur universel. La syllabe « ki » vient du chinois « qi » que l’on peut prononcer tchi, c’est l’énergie ou force vitale. C’est le « prâna »des hindous, que l’on retrouve dans le yoga notamment dans le prâna yamaou yoga respiratoire. Le reiki se présente comme étant la force universelle de l’esprit.

Son fondateur est un homme d’affaires japonais du nom de Mikao Usui (1865-1926). Usui aurait été pasteur, si la méthode est proposée à des protestants ou moine catholique si celle-ci est à destination de catholiques, et même recteur de l’université chrétienne « Doshisha » de Kyoto à la fin du 19e siècle. Usui aurait obtenu une licence de théologie (un doctorat selon d’autres biographes) à l’université chrétienne « Divinity School » de Chicago. Ces informations n’ont jamais pu être vérifiées. Continuer la lecture de « Le REIKI. Réflexions pour un discernement. »

Jean de Dieu, la chute

Il a eu pour client les trois derniers présidents brésiliens et avait reçu la présentatrice Oprah Winfrey, mais ce célèbre médium brésilien est désormais recherché pour des agressions sexuelles sur des centaines de femmes. Le journal O Globo assure qu’il a retiré 8 millions d’euros de ses comptes en banque.

Voir aussi l’autre article du site sur Jean de Dieu

Jean de Dieu, le guérisseur-médium

Brésil. Un médium recherché pour agressions sexuelles a retiré 8 millions d’euros

Joao de Deus (Jean de Dieu) est recherché pour des agressions sexuelles sur des centaines de femmes. Ce célèbre médium brésilien aurait retiré près de 8 millions d’euros de ses comptes en banque mercredi 12 décembre, selon le journal O Globo.

Ce retrait suspect aurait motivé les autorités à émettre vendredi un mandat d’arrêt à son encontre pour éviter qu’il tente de fuir le pays, ou qu’il mette cette somme à l’abri avant son arrestation, selon les médias brésiliens. Des négociations sont en cours pour qu’il se rende aux autorités, mais le médium de 76 ans ne s’était toujours pas manifesté dimanche à la mi-journée.

Pour le parquet, il est considéré comme fugitif et fait l’objet d’une notice rouge d’Interpol.

D’après O Globo, les enquêteurs ont découvert que 35 millions de réais (environ 8 millions d’euros) ont été retirés de comptes en banque de Joao Teixeira Faria de Faria (son vrai nom) mercredi, cinq jours après que le scandale ait éclaté.

Le scandale a éclaté après la diffusion la semaine dernière d’une enquête sur TV Globo, la plus grande chaîne de télévision brésilienne, présentant des témoignages de femmes relatant notamment avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au médium lors de séances de « guérison spirituelle ».

« Mon père est un monstre »

Lors d’un entretien à l’hebdomadaire Veja, Dalva Teixeira, fille de Joao de Deus, révèle avoir été abusée sexuellement par son propre père dès l’âge de dix ans, jusqu’à ses 14 ans. Elle avait alors fui après avoir été frappée par le médium quand il a découvert qu’elle était enceinte. « Mon père est un monstre », a affirmé cette Brésilienne, aujourd’hui âgée de 49 ans.

Depuis l’émission de TV Globo, des centaines de femmes ont affirmé avoir été victimes d’agressions sexuelles de sa part. Le parquet de l’État de Goias a reçu 330 plaintes de tout le pays, ainsi que de six pays étrangers : l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, la Bolivie, les États-Unis et la Suisse.

La réputation du médium a largement dépassé les frontières du Brésil. En 2012, il avait reçu dans sa ville d’Abadiânia la visite de la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey. Et les trois derniers présidents brésiliens ont eu recours à ses services.

https://www.ouest-france.fr/monde/bresil/bresil-un-medium-recherche-pour-agressions-sexuelles-retire-8-millions-d-euros-6132828

Le statut des apparitions mariales

Le peuple chrétien, sans toujours pouvoir l’exprimer, a considéré la Vierge Mère comme un abrégé de la foi. Et il est vrai que les quatre grandes affirmations dogmatiques sur Marie s’adressent à tout être humain. Ce sont comme quatre icônes de l’amour sauveur et créateur du Père par le Fils dans l’Esprit :
– La maternité divine parle de l’Incarnation du Fils de Dieu également Fils de l’Homme ;
– La virginité révèle la force de Dieu qui crée une nouvelle humanité par l’opération de l’Esprit ;
– L’immaculée conception dévoile le primat de la Grâce du Christ et la victoire suprême de sa Rédemption ;
– L’assomption signifie la Résurrection comme glorification finale et totale de l’Humanité et de la Création par la puissance de la très sainte Trinité.
C’est comme si Marie reflétait et annonçait toutes les facettes de la Révélation. Un plus grand attachement à l’unique Révélation est donc le terreau dans lequel s’enracinent les critères de discernement de nouvelles révélations privées ou de nouvelles apparitions mariales.

1. Révélations et apparitions : quelle place dans la vie du chrétien ?

Le Synode sur la Parole de Dieu
En 2008 s’est tenu à Rome un Synode sur la Parole de Dieu. Benoît XVI en a donné la synthèse dans l’Exhortation Apostolique « Verbum Domini » en 2010 ; voici ce qu’il écrit au n° 14, sur le sujet qui nous intéresse :
« L’Église exprime qu’elle est consciente de se trouver, avec Jésus Christ, face à la Parole définitive de Dieu ; il est « le Premier et le Dernier » (Ap 1, 17). Il a donné à la création et à l’histoire son sens définitif ; c’est pourquoi nous sommes appelés à vivre le temps, à habiter la création de Dieu selon le rythme eschatologique de la Parole ; « l’économie chrétienne, du fait qu’elle est l’Alliance nouvelle et définitive, ne passera jamais et aucune nouvelle révélation publique ne doit plus être attendue avant la glorieuse manifestation de notre Seigneur Jésus Christ (cf. 1 Tm 6, 14 et Tt 2, 13) » (Dei Verbum, 4).
En effet, comme l’ont rappelé les Pères durant le Synode, « la spécificité du Christianisme se manifeste dans l’événement Jésus-Christ, sommet de la Révélation, accomplissement des promesses de Dieu et médiateur de la rencontre entre l’homme et Dieu […]. Saint Jean de la Croix a exprimé cette vérité de façon admirable :
« Dès lors qu’il nous a donné son Fils, qui est sa Parole – unique et définitive –, il nous a tout dit à la fois et d’un seul coup en cette seule Parole et il n’a rien de plus à dire. […] Car ce qu’il disait par parties aux prophètes, il l’a dit tout entier dans son Fils, en nous donnant ce tout qu’est son Fils. Voilà pourquoi celui qui voudrait maintenant interroger le Seigneur et lui demander des visions ou révélations, non seulement ferait une folie, mais il ferait injure à Dieu, en ne jetant pas les yeux uniquement sur le Christ et en cherchant autre chose ou quelque nouveauté » (Montée au Mont Carmel, II, 22).

Continuer la lecture de « Le statut des apparitions mariales »