La mémoire cellulaire

Au pays des merveilles

de la mémoire cellulaire

et de la reprogrammation cellulaire 
 

Un tour rapide du sujet

Cette théorie proposée et développée essentiellement avec la grande facilité que l’on connaît sur les nombreux sites consultables sur internet, est également présente régulièrement dans les médias, la presse féminine, ou même les émissions TV aux heures dites de grande écoute.

Elle s’est propagée par des conférences, le bouche à oreille, sans oublier les vidéos en grand nombre, à l’aide de divers ouvrages sur ces sujets, non seulement vantés par des sites commerciaux connus, mais bien en vue sur les rayons des librairies, des points presse et livres des centres commerciaux, multiples grandes enseignes culturelles, sous format de poche ou en collection économique. Il est donc devenu très facile de partir à la rencontre de la mémoire cellulaire.

Il est aisé de se procurer ces ouvrages aux titres prometteurs,

  • de la méthode pratique de libération des mémoires cellulaires,
  • en passant par des promesses de libération quantique
  • ou encore par la perspective enivrante d’une descente dans le Corps…

le voyage s’annonce particulièrement tentant !

Toute une littérature biographique a participé également à rendre ce sujet populaire avec les greffes de tissus et d’organes, sujet relayé par les médias et certaines personnalités:

Charlotte Valandrey, un cœur pour deux :

http://www.leparisien.fr/societe/charlotte-valandrey-un-coeur-pour-deux-16-09-2011-1610238.php

« Elle se livre encore une fois dans son dernier ouvrage, qui est sorti hier, « De coeur inconnu », et fait part de son incroyable expérience. La comédienne, séropositive, subit une greffe du coeur en 2003. Deux ans plus tard, elle se découvre de nouveaux goûts, comme le baba au rhum, ou éprouve une sensation de « déjà-vu » dans des lieux où elle n’est jamais allée… »

Examiner globalement les définitions

Citation de l’Ecole de mémoire cellulaire :

« Votre corps garde en lui les mémoires enfouies de vos souffrances d’enfant, de fœtus, celles de vos parents et ancêtres. Ces mémoires se font douleur en se réveillant au fil des évènements de la vie. Elles sont la cause des schémas répétitifs qui jalonnent notre existence. La Mémoire Cellulaire permet de trouver et éprouver ce qui est inscrit dans le corps afin de libérer ces souffrances. »

Que recouvre exactement le terme « mémoire cellulaire » selon les propagateurs de cette discipline ?

LES OBJECTIFS ESSENTIELS DE LA MEMOIRE CELLULAIRE

SONT AMBITIEUX :

LE NETTOYAGE DES MÉMOIRES NÉFASTES

ET LA RE-PROGRAMMATION CELLULAIRE .

Mise en garde sur la confusion des termes employés :

entre des termes identiques,

– ceux recouvrant une réalité scientifique avérée, documentée, sérieuse,

– et ceux employés de façon abusive, alternative et surtout pseudo scientifique.

attention à la confusion des genres.

L’étude de la mémoire des cellules a une réalité scientifique, de même que la programmation cellulaire.

Mais la vigilance, l’appel au raisonnement et aux connaissances s’imposent

Il ne s’agit pas de prendre ces allégations pour argent comptant — c’est le cas de le dire —, car le coût des formations, stages, conférences, et des prestations des praticiens est souvent élevé…

Que disent la science, les sceptiques, et la médecine ?

  1. Une pincée salutaire de science…

☀︎ Mémoire cellulaire : demandez le programme !

site de l’AFIS – SCIENCE … & pseudo-sciences

Rubrique réalisée par Sébastien Point – SPS n°317, juillet 2016 (suivie d’une liste d’une vingtaine d’adresses Internet à consulter)

www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2717

 

☀︎ Aller plus loin :

Les Transversales du CNRS, une synthèse sur la notion de mémoire, familiale, informatique, collective, objet d’étude de la biologie et ses mécanismes :

http://www.cnrs.fr/cw/fr/pres/compress/memoire/synthese.htm

(si vous avez un problème d’affichage des accents, mettre l’encodage en Occidental ISO Latin 1)

 

  1. Garder l’esprit critique et sceptique

☀︎ Avec les Sceptiques du Québec

« Il est inimaginable de penser qu’on puisse transmettre l’expérience de la vie par la transplantation d’organes. » Dr. John Schroeder, Centre médical Stanford

http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/cellular.html

« Théorie selon laquelle les cellules du corps humain renferment des traces de nos personnalités, nos goûts et notre passé, indépendamment du code génétique ou des cellules cérébrales. Cette idée absurde vient peut-être de La Dianétique de L. Ron Hubbard. L’ancien auteur de science-fiction y propose la mémoire cellulaire comme explication au fonctionnement des engrammes. »

☀︎ Article de blog : La mémoire cellulaire dans la jungle des pseudo-sciences

http://nicobetrencourt.blogspot.fr/2014/06/la-memoire-cellulaire-dans-la-jungle.html

☀︎ Site de la MIVILUDES : Les dérives sectaires dans le domaine de la santé

www.derives-sectes.gouv.fr

guide 2011, rapports 2013, 2013-2014…

 

 

  1. La médecine

Les médecins ne croient pas à la mémoire cellulaire…

« Un organe greffé peut-il faire passer dans le corps du receveur les souvenirs du donneur, ses goûts ou des aspects de sa personnalité? Aux Etats-Unis, et aussi depuis peu en France, cette théorie de la « mémoire cellulaire » a de plus en plus d’adeptes parmi les férus de thérapies parallèles. Mais cette théorie n’a aucun fondement scientifique et les « vrais » médecins n’y croient pas un instant. »

http://www.leparisien.fr/societe/les-medecins-ne-croient-pas-a-la-memoire-cellulaire-16-09-2011-1610236.php

Une escroquerie ?

La théorie de la « mémoire de nos cellules » relève en effet davantage de l’abus et de l’escroquerie intellectuelle.

Manipulation psychologisante, elle repose sur

  • l’astrologie,
  • les croyances et pensées magiques,
  • la superstition,
  • les sensations,
  • le toucher superficiel,
  • et sur des mécanismes psychologiques dépassés.

Elle est voisine de la psycho-généalogie et de la kinésiologie,

emprunte à la sagesse orientale ou indienne des croyances en la réincarnation,

s’inspire de la scientologie et de l’anthroposophie.

Aucune étude scientifique n’a prouvé la validité de ses théories et de ses résultats

qui s’expliquent par des effets placebo et psychologiques.

La Scientologie la reprend avec la notion d’engramme.

La thérapie est également proche des démarches régressives

déjà connues comme le ‘rebirth’ :

« technique de respiration amplifiée, consciente et dirigée permettant de s’abandonner à soi-même pour libérer des émotions enfouies sans intervention du mental. Méthode qui induit une hyperventilation conduisant parfois à un état de transe dont la profondeur diffère selon les individus. »

 

Elle a pour but d’enlever un trauma psychologique réel, vécu personnel,

ou même monté de toutes pièces par de faux souvenirs induits.

La guérison par soi-même et à l’aide de praticiens ou de thérapeutes

ayant suivi des sessions dans des écoles non officielles promet :

  • Une réparation des traumatismes
  • Un renouvellement des cellules
  • Une régénération
  • Un bien-être psychologique retrouvé
  • Une avancée, voire une supériorité spirituelle…

Les principaux dangers sont les suivants

  • Elle attire les personnes en situation de faiblesse, de désarroi psychologique, de stress, fragiles ou atteintes de maladie grave, qui sont en recherche de solutions à leur souffrance ou leur mal-être, et qui ne trouvent pas une écoute appropriée à leurs besoins en milieu médical, familial ou social.
  • Elle favorise et accentue la culpabilité par ses aspects psychologisants.
  • Elle délivre en réalité des réponses stéréotypées et généralistes qui n’apportent qu’un soulagement passager.
  • Elle rejette la science officielle considérée comme rigide et inappropriée, réticente aux méthodes alternatives, vécue comme sourde à la souffrance des patients.
  • Ce qui devient dramatique dans les cas de cancer, à cause du refus de soigner cette maladie par la médecine classique, par les chimiothérapies ou radiothérapies.

Puisse ce petit e-book vous permettre d’apprécier la vérité de la chose … !

P. Dominique Auzenet et une équipe.

 

Un e-book au format PDF

ou au format pour tablettes et smartphones  EPUB et MOBI