Mieux comprendre la pédophilie

Jonas, espace collaboratif contre la pédocriminalité.

En mai 2021, la police judiciaire allemande a annoncé le démantèlement d’un réseau de pédopornographie sur le Darknet présenté comme l’un « des plus grands au monde » et comptant plus de 400 000 membres. La base de données « Jonas » est d’une grande utilité pour réfléchir…

Objectif : ne pas laisser la pédophilie dans un angle mort. « Le viol d’un enfant, c’est l’innommable. Le tabou absolu. Parce qu’ils nous écœurent, on ne veut pas se représenter ces crimes. On ne cherche qu’à les fuir », poursuit le fondateur. Au contraire, sous la houlette de François Debelle, ceux qui œuvrent à nourrir la plateforme « Jonas » – une douzaine de citoyens lambda bénévoles, des enseignants, un journaliste à la retraite, un ancien commissaire, un avocat… – préfèrent « regarder là où c’est moche ».

Avec cette base documentaire qui s’articule autour de trois axes – « comprendre », « contribuer » et « prévenir » –, l’initiative vise le grand public. Ce sujet, aussi ténébreux et effrayant soit-il, François Debelle en est convaincu, chacun doit se l’approprier, le cerner, pour mieux le combattre.

http://plateformejonas.fr/

Laisser un commentaire