Debout resplendis ! Emprises et abus

D. Auzenet

Debout Resplendis est une association 1901, libre de toute attache ecclésiale. Elle est située dans l’Ouest de la France. Créée pour l’Evangélisation, elle organise des rassemblements et des conventions charismatiques et oecuméniques (Louange, Unité, Guérison). Les événements se vivent « dans l’unité des chrétiens », « le respect des Eglises » et « la grâce oecuménique du renouveau charismatique ». https://deboutresplendis.com/

Quelques évidences

> Ce n’est pas une association d’Église, mais une association 1901

> Elle n’est supervisée par aucun évêque, les responsables voulant se situer en surplomb de toute hiérarchie

> Les rassemblements « dans l’unité » sont souvent le lieu d’une imprégnation protestante évangélique pour les catholiques

> Il y a une dérive évidente vers le sensationnel, l’extraordinaire, le miraculeux, qui finit par rendre les participants « addicts » de ce type de rencontre fonctionnant comme une piqûre de rappel

> Globalement, les instances responsables des diocèses de l’ouest ont toujours pointé plusieurs problèmes importants : outre celui du rapport à l’autorité pastorale, la louange instrumentalisée, l’emprise psychologique, la multiplication des repos dans l’Esprit…

Un cas grave d’emprise et d’abus

Rapporté par Natalia Trouiller sur son compte X, il s’agit du baptême forcé avec séquestration d’une mineure de 17 ans.

Vous jugerez vous-même.

https://threadreaderapp.com/thread/1812829720779600128.html

@ »Debout Resplendis ! » : il ne reste plus qu’une chose à faire, avec un tel bilan : fermer.

« Certains phénomènes prétendument surnaturels instillent, dès leur origine, un esprit de division »

Entretien. Le dicastère pour la doctrine de la foi a rendu public  un jugement négatif sur de présumées apparitions aux Pays-Bas entre 1945  et 1959, qui avaient introduit une dévotion à « Notre Dame de tous les  peuples ». Sa publication est une conséquence de l’adoption de nouvelles  normes romaines en mai. Entretien avec Don Guillaume Chevallier, curé  de la paroisse Saint-Bernard à Dijon et prêtre de la Communauté  Saint-Martin.             

Recueilli par Céline Hoyeau, site de La Croix le 12/07/2024

La Croix : En 1974, Paul VI avait confirmé le jugement négatif de l’Église sur une prétendue apparition de la Vierge, « Notre Dame de tous les peuples », à Amsterdam, mais l’évêque du lieu l’avait finalement reconnue, quoique avec une réserve importante. Rome vient de rendre public le jugement de l’Église sur le caractère non surnaturel de ces prétendues apparitions. En quoi est-ce important de le faire aujourd’hui ?

Don Guillaume Chevallier : Cette prétendue apparition a alimenté et inspire encore aujourd’hui d’autres phénomènes eux aussi prétendument surnaturels et les réclamations de certains pseudo-mystiques à ce que l’Église se prononce sur une nouvelle définition dogmatique au sujet de Marie corédemptrice (comme le demande aujourd’hui une « voyante française », Virgine).À lire aussiVirginie, la voyante et la mystérieuse Alliance des cœurs unis

La dévotion à « Notre Dame de tous les peuples » a donné lieu au délire de Marie-Paule Giguère (1921-2015), au Canada, qui se prétendait l’incarnation mystique de la Vierge Marie et avait fondé en 1971 « l’Armée de Marie » (appelée aussi communauté de la Dame de tous les peuples), qui comptait plus de 25 000 membres à la fin des années 1990 et a été finalement excommuniée en 2007. Marie-Paul Giguère ne parlait plus de Trinité mais de « quinternité », incluant la Vierge Marie et elle-même, une nouvelle Marie, « corédemptrice » – terme qui vient des fausses apparitions d’Amsterdam – figurant dans le principe divin. La « voyante » a consacré un prêtre du mouvement comme nouveau pape, surnommé Padre Jean-Pierre. Le mouvement a même récemment modifié le rituel de la messe : dans l’Armée de Marie, la proclamation de l’Évangile est suivie de la proclamation d’un texte de Marie-Paul Giguère, et d’une acclamation liturgique à la « Dame de tous les peuples » ; ils ont aussi ajouté à la consécration du corps et du sang de Jésus-Christ la consécration du corps de la corédemptrice…

Continuer la lecture de « « Certains phénomènes prétendument surnaturels instillent, dès leur origine, un esprit de division » »

Le gourou Bhole Baba

Bousculade de Phurlai en Inde : qui est le gourou Bhole Baba qui a attiré 250 000 fidèles ?

Clémence Rebora et Céline Hoyeau , site de La Croix le 8/7/2024

Quelques jours après la bousculade qui a fait 121 morts dans un rassemblement religieux du nord de l’Inde, le gourou autoproclamé qui avait attiré à lui 250 000 fidèles – au lieu des 80 000 autorisés – est réapparu dans une vidéo samedi 6 juillet. Explications sur le parcours de cet ancien policier reconverti en chef spirituel sulfureux.

Bhole Baba, le prédicateur indien dont le dernier sermon s’est terminé par une bousculade meurtrière dans laquelle 121 fidèles ont perdu la vie le 2 juillet, s’est déclaré samedi 6 juillet « profondément bouleversé » par la tragédie. Environ 250 000 fidèles hindous – plus de trois fois le nombre autorisé – étaient venus l’écouter près de la ville de Hathras (Nord), à près de 140 kilomètres de New Delhi.

Dans une déclaration vidéo diffusée par les chaînes de télévision indiennes, le religieux s’est dit convaincu que les responsables de la catastrophe seront punis. « Que Dieu nous donne la force de supporter cette douleur », a-t-il ajouté, dans sa première réaction publique depuis la catastrophe, sans qu’il soit possible de déterminer d’où s’exprimait le prédicateur vêtu de blanc.

Bhole Baba n’était pas réapparu en public depuis les faits. Son avocat a déclaré jeudi 4 juillet à l’AFP qu’il ne se cachait pas de la police, mais a refusé de révéler où il se trouvait. La police a arrêté sept organisateurs et une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’incident. L’avocat du prédicateur a imputé la responsabilité de la bousculade à des « éléments antisociaux » dans la foule.

Selon des médias locaux, Bhole Baba se serait retiré dans un monastère voisin, dans l’Uttar Pradesh (Nord), dont les portes ont été fermées avec des chaînes de l’intérieur par des fidèles. Une vingtaine de policiers monteraient la garde à l’extérieur du monastère après la bousculade mais n’ont pas pénétré dans l’enceinte, entourée d’un mur de cinq mètres de haut.

Continuer la lecture de « Le gourou Bhole Baba »

Gestion cahotique d’un scandale

L’affaire va bon train, les articles se multiplient ; les prises de position aussi. Mgr Micas, évêque de Lourdes affirme : « Nous devrons un jour retirer les mosaïques de Marko Rupnik »… Comment se fait-il donc que Marko Rupnik soit devenu le centre des discussions dans l’Eglise catholique depuis deux ans ? Comment se fait-il qu’il ne s’exprime pas et qu’il ne manifeste pas le moindre regret ? Comment se fait-il qu’à Lourdes il ait volé la préséance à la Vierge Immaculée, précisément Celle qui s’efface et qui s’oublie par amour ? Comment le sanctuaire de Celle qui est sans tache est-il maintenant celui de l’entaché ?  (D. Auzenet).

Rappelons brièvement

Marko Ivan Rupnik, né en1954 à Idrija en Slovénie, est un prêtre jésuite et artiste mosaïste slovène. De 1995 à 2020, il dirige l’atelier d’art religieux Centre Aletti, à Rome. Marko Ivan Rupnik est temporairement excommunié par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi en 2020 à la suite notamment d’accusations d’abus sexuels à l’encontre de femmes majeures. Il est renvoyé de l’ordre des Jésuites en juin 2023. Informations détaillées sur l’article sur Wiki.

L’ampleur de son oeuvre

(Article de Loup Besmond de Senneville (à Rome), La Croix, le 25/6/2024). Ses mosaïques s’étalent par exemple dans la chapelle Redemptoris Mater, au cœur du Palais apostolique. Commandées sous le pontificat de Jean-Paul II, inaugurées en 1999, elles sont décrites, à l’époque, comme une « œuvre grandiose », où se croisent les traditions orientale et occidentale. Passage obligé des visiteurs reçus par le pape en audience au deuxième étage du Palais, ses murs présentent des scènes bibliques. Autre lieu du Vatican ainsi décoré : la chapelle du dicastère pour le culte divin et la discipline des sacrements, revêtue des fameuses mosaïques depuis 2005.

(…) Ailleurs à Rome1, les autres lieux présentant les travaux de Marko Rupnik ne sont pas de moindre importance. C’est le cas de la chapelle du séminaire pontifical majeur de la capitale. Depuis 2021, le principal lieu de prière des futurs prêtres de Rome est recouvert de peintures de l’ancien jésuite.

(…) De très nombreuses curies généralices, sortes de quartiers généraux romains des congrégations religieuses du monde entier, ont également fait appel au mosaïste. C’est le cas des jésuites, mais aussi des marianistes ou des sœurs hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus. Les séminaristes français en formation à Rome retrouvent aussi le mosaïste dans leur chapelle, ainsi que dans le réfectoire où ils prennent leur repas trois fois par jour. Collèges pontificaux, policliniques et paroisses complètent cette longue liste.

Continuer la lecture de « Gestion cahotique d’un scandale »

Le voyage astral ?

Que certaines personnes fassent des expériences de sortie de corps, de voyage astral... ce n'est pas seulement une idée admise, c'est aussi aujourd'hui une matière à témoignage. Qu'en est-il exactement ? Ce podcast d'Elizabeth Feytit nous donne des points de repère rationnels et des pistes de réflexion scientifiques.

Le voyage astral, ou la décorporation, est un phénomène qui permettrait d’atteindre des plans de réalité subtils, au-delà de notre monde physique.

Alors que ni les philosophes ni les scientifiques ne sont aujourd’hui capables de nous expliquer comment se forment nos pensées, ni même à quoi elles ressemblent concrètement, on mesure l’ampleur de notre ignorance sur ce qui régit la manière dont chacun et chacune d’entre nous appréhende le monde.

Un pas plus loin, les expériences de sortie de corps posent une question abyssale : nos pensées pourraient-elles émaner d’une conscience indépendante de notre organisme biologique ?

Précisons-le pour les plus sceptiques d’entre vous : oui, l’expérience de sortie de corps, c’est-à-dire le déplacement de la conscience de soi ailleurs que dans notre enveloppe charnelle, est un phénomène reconnu et très sérieusement étudié depuis des décennies par la communauté scientifique.

Comment faire un voyage astral ? Quels sont les dangers de la sortie de corps ? Comment expliquer scientifiquement les expériences de décorporation ?

Dans cette chronique en 5 volets, nous allons donc nous rendre aux frontières du réel et explorer le monde très étrange de la conscience de notre “soi“.

VOIR LA PAGE DU PODCAST METADECHOC

  1. Qu’est-ce qu’un voyage astral ? 30 mn
  2. Les étranges manifestations de l’esprit 37 mn
  3. Les expériences de mort imminente 34 mn
  4. à venir
  5. à venir