Ashram Shambala

Édition du jeudi 4 juin 2020 de « Crimes & Faits Divers », une émission de Jean-Marc Morandini diffusée sur NRJ12 Si vous voulez prendre connaissance du livre « Un Bisounours au pays des se(x)ctes » d’Alban Bourdy, c’est par ici : https://www.bod.fr/librairie/un-bisou…

« Un Bisounours au pays des se(x)ctes » est le témoignage fidèle de mes années passées au sein du mouvement spirituel sectaire Ashram Shambala. Ce mouvement, d’origine russe, est considéré par tous les experts pour être une des sectes les plus dangereuses au monde, qualifiée de totalitaire, destructrice et immorale.

Ce mouvement est typique du nouveau visage des sectes, loin des fantasmes sur le sujet, plus insidieux, implanté tentaculairement dans toutes les sphères de la société.

Cet ouvrage relate fidèlement tout le parcours qui m’a conduit à devenir durant trois ans, de 2010 à 2013, le représentant hexagonal d’Ashram Shambala.

Intimement impliqué émotionnellement avec la femme qui m’avait recruté, j’ai mis plusieurs années à ma sortie du mouvement pour apprivoiser de nouveau mon existence et parvenir à comprendre ce qui s’était passé lors de ce temps au-delà de ma vision subjective. Ce texte retrace tout ce parcours psychologique.

D’autres articles sur la secte shambala sur le site

Recyclées : les Travailleuses Missionnaires

Un nécessaire examen de conscience

par Honorat Gonfalon

Pour de nombreux responsables ecclésiaux tant à Rome, qu’à Ouagadougou ou en France, notamment Marseille, la condamnation par le tribunal correctionnel d’Épinal de la Famille Missionnaire Donum Dei (FMDD) en août 2022, doit mettre un terme final à une longue attente de plusieurs années durant lesquelles la politique de l’autruche a été leur principale ligne de conduite.

Désormais, puisque l’on a d’un coup de crosse magique transformé en congrégation religieuse (société de vie apostolique) ce qui était un mouvement de laïcs (tiers ordre carmélitain), il n’y a plus officiellement de sueurs froides à avoir de la part de la Justice Civile. Il n’y a plus de risque de mise en examen puisqu’il n’est pas légalement obligatoire de salarier les membres d’une congrégation religieuse. On peut donc poursuivre comme auparavant le recrutement, la « formation » et l’exploitation dans des entreprises de restauration des Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée, plus communément appelées les « TM ».

Toutefois retentit dans l’esprit de certains la prise de position du futur cardinal AVELINE exprimée dans LA CROIX du 11 août 2022. Nous le citons :

« … certaines crises sont salutaires. Le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase) et le travail réalisé par l’épiscopat avec l’ensemble des fidèles nous rendent plus vigilants et attentifs aux personnes victimes et nous obligent à un vaste examen de conscience. »

Continuer la lecture de « Recyclées : les Travailleuses Missionnaires »

Les enfants dans les écoles anthroposophes

Actes du Colloque « Emprise mentale et violences sexuelles » organisé par la Ligue des Droits de l’Homme en 2021.

Amélie, journaliste, enquêtrice privée, et Stéphanie, mère d’un enfant.

 JEAN-PIERRE JOUGLA: Nous devons entendre maintenant madame Amélie G., enquêtrice privée et Madame Stéphanie V. qui aborderont la question des enfants scolarisés dans les écoles Steiner, écoles anthroposophiques. Avant de leur donner la parole, je rappelle que Grégoire Perra est dans la salle et qu'il sera amené à dire quelques mots sur ce sujet également.  

AMÉLIE: Les écoles Steiner, pour vous dire comment ça a commencé, j’étais journaliste je suis tombée sur un podcast de « Méta de choc », une série de cinq heures « ma vie en anthroposophie » avec Grégoire Perra et j’ai découvert l’anthroposophie à laquelle je ne connaissais rien auparavant, Il y a plein de choses en cinq heures qui se sont révélées à travers son témoignage. Jusque là, les écoles Steiner, je les mettais dans le lot des écoles Montessori, une technique un peu alternative si on ne veut pas mettre son enfant dans une école traditionnelle. Steiner parle de « trolls, de karma, de démons, d’énergie » choses qui ne sont pas d’ordre rationnel. Ce qui m’avait le plus choquée, c’était le traitement des enfants et notamment le fait que l’on passe sous silence des abus. Je me suis alors demandé si c’était un cas individuel ou si c’était représentatif d’une sorte de phénomène.

J’ai donc cherché des victimes mais je n’ai pu interroger que des proches parce que les victimes sont des enfants et même si, aujourd’hui, certains ont grandi, ce ne sont pas eux qui témoignent, mais les parents, A ce moment-là, j’ai rencontré Stéphanie qui est maman d’un enfant qui a été dans l’une de ces écoles.

Ce qui est très compliqué quand on n’est pas soi-même touchée et tu nous le raconteras c’est que les parents ne se sentaient pas forcément légitimes d’en parler et ils avaient peur aussi que ce soient des écrits qui restent par rapport à la vie future de leurs enfants et, en plus de ça, ils avaient le poids de la culpabilité d’avoir mis leurs enfants dans une école qui, au final, avait provoqué quelque chose de traumatisant sous l’aspect scientifique que nous avons vu précédemment,

On va faire défiler des photos de Stéphanie faites dans un éco-village dans les Alpes, avec une école, soutenue par l’Education nationale, prônant la pédagogie Montessori, Freinet, Steiner où, dans le double langage on peut trouver la bienveillance, le respect du vivant, la créativité, la nature et finalement cela s’inscrit paradoxalement dans un cadre réactionnaire et complotiste. Et cela, on ne le découvre que sur place, Pour ceux qui ne connaissent pas le« New-Age», c’était mon cas, ni l’anthroposophie, ils jouaient sur l’alternative comme solution indispensable contre les défaillances ou ce qu’ils jugent comme maltraitant au sein du public. Ils étaient censés être une solution alternative dans un cadre bucolique. Il ne m’a jamais été mentionné la dimension religieuse qu’on peut retrouver dans toutes les activités scolaires pour les enfants ou tout autour, en lien avec les parents. Ça peut être des stages de communication non violente pour nous apprendre à fonctionner dans une démarche anthroposophique.

Pour les enfants, c’est au niveau des rituels de l’école qui sont présentés, par exemple, pour l’eurythmie comme de l’expression corporelle – mais pas un mot sur les faces occultes de cette activité scolaire – qui consiste, par des figures en mouvements codifiés dans le langage anthroposophique, à exercer des formes à l’aide des bras pour communiquer ce qu’ils appellent le « verbe universel».

Continuer la lecture de « Les enfants dans les écoles anthroposophes »

Biodynamie… à l’anglaise

Biodynamie, médecines alternatives… Charles III, roi anti-sciences et ami des charlatans, sur la site de l’Express, par Stéphanie Benz et Thomas Mahler, le 11 sept. 2022.

Sensible de longue date à la cause environnementale, le nouveau roi Charles III est un toqué de botanique et de jardinage. Dès 1986, il a converti sa ferme de Highgrove à l’agriculture biologique. Mais, on le sait moins, le nouveau roi est aussi un fervent apôtre de la biodynamie, un ensemble de pratiques agricoles imaginé par l’occultiste Rudolf Steiner (1861-1925). Fondateur de l’anthroposophie, ce polygraphe a multiplié les écrits ésotériques, mêlant réincarnation, karma et entités démoniaques, et donné à sa doctrine des déclinaisons pratiques, dans l’éducation (écoles Steiner-Waldorf), la santé (médecine anthroposophique) ou, donc, l’agriculture (biodynamie). 

En 2016, s’exprimant par vidéo devant l’association biodynamique en Italie, le prince de Galles fustige une « science basée sur des preuves » et vante les « conseils visionnaires » de Rudolf Steiner. En 2017, il va jusqu’à délivrer le discours d’ouverture du congrès international de la biodynamie, organisé par la section agricole de l’Ecole libre de science de l’esprit. « Soit le saint des saints de l’anthroposophie », décrypte Grégoire Perra, anthroposophe « repenti » devenu le principal critique de la mouvance en France. « Cela n’a rien d’un colloque public, c’est une cérémonie qui débute avec des lectures des mantras de Steiner. » Une nouvelle fois, l’héritier du trône en fait l’éloge et critique une « pensée scientifique réductionniste ». Un terme qui ne doit à rien au hasard. « Steiner critiquait la science contemporaine en expliquant qu’elle avait un point de vue trop réduit », souligne Grégoire Perra. 

D’autres articles sur la biodynamie sur le site sosdiscernement.org

De quoi séduire Charles, qui a un jour dit qu’il était « fier d’être considéré comme un ennemi des Lumières ». Dans son livre Harmonie : une nouvelle vision du monde (2010), il déplore que « la dimension spirituelle de notre existence » ait été « dangereusement négligée dans les temps modernes ». Il y dépeint l’agriculture biodynamique comme « une méthode de production d’aliments qui s’approche encore de plus près des processus naturels de l’agriculture et de tous les cycles de vie de la nature ». En réalité, cette pratique repose sur de mystérieuses forces « cosmiques ». Pour « dynamiser » les sols, elle préconise de stocker des bouses de vache pendant plusieurs mois dans des cornes enfouies dans la terre, avant de diluer le tout à des doses homéopathiques (entre 3 et 4 CH) pour une pulvérisation. D’autres préparations font appel à des vessies de cerfs, des intestins de bovins ou des crânes d’animaux domestiques. La biodynamie respecte aussi des rythmes lunaires et astrologiques, alors que l’influence des astres sur la croissance des plantes, une croyance ancienne, n’a jamais été démontrée… 

« Steiner se voulait clairvoyant, en lisant soi-disant dans le futur comme le passé. Mais pas un seul de ses concepts n’a été validé scientifiquement », fustige le journaliste indépendant allemand Oliver Rautenberg, spécialiste de l’anthroposophie. « En 1924, Steiner a évoqué la fertilisation des sols. Aujourd’hui, Demeter (la marque qui certifie les produits biodynamiques, NDLR) affirme qu’elle régénère les sols, alors qu’elle fait appel à des remèdes magiques comme les cornes de vache et des doses homéopathiques. Bien sûr, une agriculture sans pesticides est vertueuse. C’est l’agriculture biologique. Mais les protocoles ésotériques de Demeter, censés capter des forces cosmiques, n’ajoutent rien. Ce n’est que de la pseudo-science », dit-il. 

Continuer la lecture de « Biodynamie… à l’anglaise »

Chroniques de la spiritualité contemporaine

À écouter sur le site Méta de Choc

Qui est Élisabeth Feytit ?

Une série de 14 x 20 mn. Dans cette première saison, huit aspects majeurs de la spiritualité ésotérique sont explorés.

La loi de l’attraction et la pensée positive

La Loi de l’attraction et la pensée positive sont présentées comme des outils utiles pour réussir sa vie. D’où viennent ces notions et sont-elles efficaces ?

Une Histoire de l’ésotérisme New Age

La spiritualité New Age remonte à bien avant les hippies ! Savoir qu’où elle vient, c’est mieux comprendre ce qu’elle est.

Les énergies vibratoires

La notion de “taux vibratoire“ ou de “niveau énergétique“ est en droite ligne avec celle de Loi de l’attraction.

Les soins énergétiques

Les soins dits “énergétiques“ attirent un grand nombre de personnes en quête de traitement “alternatif“ et de bien-être.

La médecine quantique

La médecine quantique dit être porteuse d’un “changement de paradigme“ dans le domaine médical. Qu’en est-il vraiment ?

L’écospiritualité

Face à la destruction de l’environnement naturel qui assure notre survie, certaines allient écologisme et spiritualité.

La géobiologie de l’habitat

Ces dernières années ont vu grandir un fort engouement pour les soins que l’on peut apporter à nos lieux de vie : la géobiologie de l’habitat.

Le féminin sacré

Selon l’ésotérisme New Age, l’incarnation humaine se manifeste dans une complémentarité entre les énergies masculine et féminine.

Les dangers de la pensée positive

Pratiquer la pensée positive comporte des risques. Quels sont-ils et comment les éviter ?