Une « pastorale de Medjugorje » ? Observations critiques de M. Hauke

L’hebdomadaire catholique allemand Die Tagespost a publié un entretien de Regina Eining avec le théologien Manfred Hauke. Le professeur Hauke, président de la Deutsche Arbeitsgemeinchaft für Mariologie (Société Allemande d’Études Mariales), reprend efficacement le status questionis de l’histoire des apparitions de Medjugorje. Il défend, en opposition avec l’orientation donnée récemment par la procédure du Vatican, que les réponses pastorales seront données en temps prévu, une fois que la question de l’authenticité du phénomène sera éclaircie. Traduction.

***

Professeur Hauke, l’évêque Hoser, le Nouveau Visiteur Apostolique a dit récemment que les pèlerinages à la localité de Medjugorje de Bosnie-Herzégovine sont conformes aux directives du Concile Vatican II. Que ce qu’on déduit de cette affirmation ? Comment devrait-on encadrer l’évènement ?

Le 22 juillet, pendant la première homélie comme Visiteur Apostolique, Monseigneur Hoser a affirmé que la vénération à Marie qui se pratique dans la Paroisse, mettrait le Christ au centre, donc l’enseignement correspondait au Concile Vatican II. Cependant, ce n’est pas du ressort de l’envoyé Papal s’exprimer sur l’authenticité des soit-disant, apparitions Mariales.

Lors de l’entretien accordé le 18 août 2018, lui-même avait affirmé que, puisque ce n’était de sa compétence, il n’allait pas s’occuper du contenu des « apparitions ».

Cette séparation entre la vérité et l’attention des âmes, n’est pas satisfaisante : on doit soulever d’abord la question sur l’authenticité et c’est seulement à ce moment-là que la réponse pastorale peut être donnée (y compris l’attention due aux personnes qui visitent Medjugorje).

Pourquoi doit-on soulever d’abord la question à propos de l’authenticité ?

D’après le Concile, les formes de vénération mariale qui doivent être privilégiées sont celles « recommandées par le Magistère de l’Église » (Lumen Gentium, 67). Sans aucun doute, on ne peut être d’accord avec ce paramètre de célébrer, à nouveau, le 5 août prochain, un Festival de la Jeunesse, fondé sur le message que la Mère de Dieu aurait célébré le 5 août 1984 son 2000è anniversaire (si elle était née en l’an 16 av. JC, cela signifierait donc qu’en l’année historique de la naissance de Jésus, c’est-à-dire en 7 av. JC, elle aurait eu neuf ans !). Ce message absurde a été diffusé par le P. Tomislav Vlasic, O.F.M, réduit à l’état laïc en 2009, qui, entre autres, a été accusé par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi d’un douteux mysticisme et d’activités contre le sixième commandement. Que la propre Mère de Dieu, puisse de cette manière suggérer qu’on change la date de la fête liturgique de sa naissance (8 septembre) et en conséquence, qu’on déplace la fête liturgique de l’Immaculée Conception (8 décembre), c’est ridicule.

D’autre part, le Concile Vatican II met clairement l’accent sur la responsabilité de l’Évêque dans son propre Diocèse et sur l’obéissance à son égard de la part de ses fidèles (Lumen Gentium, ch III). L’Ordinaire (l’Évêque) de ce lieu dénonce la mise en place du siège de communautés religieuses à Medjugorje sans autorisation formelle.

Des hommes et des femmes affluent à Medjugorje depuis plus de trente ans. Le leitmotiv des fidèles est la recherche du Christ, affirme Monseigneur Hoser. Est-ce une manière de contourner la question sur l’authenticité des apparitions ? Qui aurait besoin de la publication des résultats des recherches de la Commission si l’Église autorise officiellement l’organisation des pèlerinages ?

La manière actuelle d’aborder le problème devrait être transformée de fond en comble. Tout d’abord, Le Saint-Siège, devrait publier un communiqué sur la base de faits historiques et de clarifications théologiques; il devrait s’exprimer sur le phénomène de soi-disant apparitions; pour cela, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi doit être compétente. C’est seulement plus tard que les questions pastorales devraient être réglées, après la révélation des faits et des scandales sous-jacents au phénomène ; alors ils pourraient alors se résoudre plus facilement.

D’après la volonté du Pape, le Visiteur, garant des âmes des fidèles, doit garantir la stabilité et l’orientation des pèlerins. Pourquoi ce besoin se fait-il jour, étant donné, que la pratique religieuse de la prière et l’administration des sacrements est substantiellement plus intense que dans les autres paroisses ?

Peut-être le besoin d’une orientation fait-elle référence au problème évoqué en août 2017 par Monseigneur Hoser, à propos de cinq paroisses franciscaines en Bosnie. La désobéissance des franciscains à l’Évêque en réalité fait appel à « la Vierge » qui, d’après les déclarations des témoins, s’est opposée, à plusieurs reprises, au transfert de deux aumôniers franciscains, et, à ce propos, a critiqué l’Évêque.

L’Évêque de Mostar-Duvno, Ratko Peric considère que les apparitions manquent complètement de crédibilité, y compris celles de juin 1981, qui ont été jugées positivement par une Commission du Vatican en 2015. Comment analysez-vous cette qualification ? Pourquoi débat-on, et qu’y a-t-il contre l’Évêque Mostar ?

L’Évêque Peric, connaît depuis le début, les événements liés aux « apparitions » dans tous ses détails ; bien sûr, ils ne sont pas connus de grand public. Des informations de presse pas démenties par le Vatican ont affirmé que la Commission Ruini avait jugé authentiques les premières sept apparitions des premiers dix jours. Après cela, l’Evêque a publié des résultats de ses propres recherches (2017). Le résultat correspond aux recherches approfondies réalisées par plusieurs études scientifiques sur les conversations qui ont eu lieu et enregistrées sur une bande magnétique par les franciscains du 27 au 30 juin 1981. Il est évident que la Commission Ruini n’a pas étudié ces conversations, qui à l’époque étaient traduites uniquement en anglais et en français. Tout d’abord, la sélection des premières « sept apparitions » des « premiers dix jours », évoquée par un commissaire, contredit les faits historiques. D’après la narration des faits, pendant les premiers dix jours, il y a eu 17 ou 18 apparitions accompagnées de circonstances extrêmement étranges.

L’oubli de ces faits pour favoriser l’industrie du pèlerinage n’est pas moins grave que le silence qui cache le scandale immoral lié aux « apparitions ».

Ces faits scandaleux sont semblables, de tout point de vue, aux abus qui ont eu lieu au Chili : là-bas, le Saint-Siège est intervenu, uniquement quand la vérité ne pouvait plus être dissimulée, au moment ou la presse laïque a montré de l’intérêt au niveau mondial.

Pour éviter qu’il arrive quelque chose de semblable dans le cas de Medjugorje, il faut avoir le courage de rendre public de nombreux faits incommodants pour l’Église.

Les apparitions de juin de 1981 ont-elles été formellement reconnues avec le rapport de la Commission déjà citée ?

La Commission Ruini a présenté son rapport suite à la demande de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi compétente dans ce cas. Selon l’entretien du Pape du 13 mai 2017, la Congrégation a sollicité par la suite autres expertises et ne partage pas l’opinion de la Commission. Comme c’est de notoriété publique, le Pape François lui-même, au retour de Fatima, a donné son opinion personnelle très négative concernant les « apparitions mariales » de Medjugorje, bien qu’en même temps, il ait écarté le dossier de la Congrégation de la Foi.

Il semblerait qu’on a choisi une solution « pastorale » remplie de profondes contradictions, au détriment de la recherche de la vérité. Ce procédé nuit extrêmement à la crédibilité de l’Église et des apparitions de Marie indubitablement authentiques (Guadalupe, Lourdes, Fatima…).

Original allemand : https://www.die-tagespost.de/kirche-aktuell/online/Hauke-kritisiert-Vatikan-fuer-Umgang-mit-Erscheinungen-in-Medjugorje;art4691,190873

***

Voici des traductions en d’autres langues :

INTERVIEW I

-, Interview mit Regina Einig: „Mut zur Aufdeckung“: Die Tagespost, 2. August 2018, S. 9 (https://www.die-tagespost.de/kirche-aktuell/Mut-zur-Aufdeckung;art312,190845)

(vgl. auch: [Redaktion], „Hauke kritisiert Vatikan für Umgang mit Erscheinungen in Medjugorje“: Die Tagespost, online-Ausgabe, 3. August 2018 (https://www.die-tagespost.de/kirche-aktuell/online/Hauke-kritisiert-Vatikan-fuer-Umgang-mit-Erscheinungen-in-Medjugorje;art4691,190873)

-, traduzione italiana dell’intervista: “Una pastorale di Medjugorje? Osservazioni critiche di Manfred Hauke”, Blog “Vigiliae Alexandrinae”, 5 agosto 2018, in

https://vigiliaealexandrinae.blogspot.com/2018/08/una-pastorale-di-medjugorje.html?spref=fb

-, traduzione croata: “Hrabost u otkrivanju istine – intervju s teologom Manfredom Haukeom o Medugorju”: Vjera i djela. Portal katolickih teologa (8.8.2018), in https://www.vjeraidjela.com/hrabrost-u-otkrivanju-istine-intervju-s-teologom-manfredom-haukeom-o-medugorju/

-, English translation: “The Courage to Reveal”: Blog Catholic light, 9 August 2018, in http://catholiclight.stblogs.org/index.php/2018/08/the-courage-to-reveal/

-, Traducción espagnol: “ ¿Una pastoral de Medjugorje? Observaciones críticas de Manfred Hauke”, Corrispondenza romana, 3 settembre 2018, in

https://adelantelafe.com/una-pastoral-de-medjugorje-observaciones-criticas-de-manfred-hauke/

 

 

INTERVIEW II

-,Interview mit Eva Doppelbauer: „Ist das Medjugorje-Phänomen echt? Exklusiv-Interview mit Prof. Dr. Manfred Hauke”, in Gloria TV, 27. August 2018, in

https://gloria.tv/article/Nrhajf2qbFiu1aMNSUVzWeA1V

-, traduzione italiana dell’intervista, a cura di Marco Corvaglia: “Il fenomeno di Medjugorje è autentico? Intervista esclusiva al Prof. Manfred Hauke”, Blog “Vigiliae Alexandrinae”, 31 agosto 2018, in

http://vigiliaealexandrinae.blogspot.com/2018/08/il-fenomeno-di-medjugorje-e-autentico.html, verlinkt von Gloria TV, 31.August 2018,

https://gloria.tv/link/gS6tUHycvxsj3P2mA8ZW6EyZc/replies,

-, English translation, by Richard Chonak: “Is the Medjugorje phenomenon authentic? Exclusive interview with Prof. Manfred Hauke”, August 31, 2018, & introduction “Medjugorje: focus on the first ten days”, in

http://catholiclight.stblogs.org/index.php/2018/08/medjugorje-first-ten-days/,

also Blog “Catholicism Pure & Simple”, August 31, 2018, under the title “Medjugorje: 30 years of Visions or Religious fraud?”, in

https://catholicismpure.wordpress.com/2018/08/31/medjugorje-30-years-of-visions-or-religious-fraud/,

(traductions en espagnol, polonais et croate en préparation)