Le pentacle

pour décorer votre arbre de Noël ?

Les fêtes de Noël sont l’occasion de décorer villes, boutiques et maisons pour égayer les nuits devenues plus longues et plus froides. L’étoile qui guida les mages vers l’Enfant Jésus nouveau-né en était le symbole le plus représentatif. Aujourd’hui, consciemment ou inconsciemment les symboles sont remplacés, les perspectives changent. Halloween supplante la Toussaint dans les représentations extérieures autour du premier novembre.  Et durant les fêtes de Noël, les pentacles font leur apparition. La photo en tête de cet article m’a été envoyée par une internaute qui faisait ses courses en grande surface…

Sans vouloir tomber dans un état d’esprit puritain ou paranoïaque, on peut quand même se demander : est-ce si anodin ?

Dans les traités de magie, on donne le nom de pentacle à un sceau magique imprimé sur du parchemin vierge fait avec de la peau de bouc, sur du simple papier, gravé sur du bois ou encore sur un métal précieux. Il fut un signe de reconnaissance des pythagoriciens. Chargé de symboles magiques, il est utilisé comme amulette ou talisman

Des triangles, carrés, étoiles à cinq ou six branches s’inscrivent dans les cercles du sceau, des lettres hébraïques des symboles astraux ou alchimique, des mots en latin complètent le caractère hermétique du pentacle dont la signification échappe au profane et ne semble compréhensible qu’à l’initié. Initié qui peut y voir différentes significations, personne n’étant là pour le contredire !

Le pentacle comme son nom l’indique, peut présenter une forme pentagonale à cinq angles ou en forme étoilée à dix branches, appelé dans la tradition maçonnique étoile flamboyante.

Les cinq angles peuvent revêtir plusieurs significations symboliques : les quatre éléments, l’air, le vent, le feu, et l’eau, le cinquième élément étant le feu ou l’esprit. Les cinq branches désignent aussi l’union des trois branches représentant le masculin et des deux branches représentant le féminin, ou encore le corps et l’âme. Cette union symbolise non seulement l’union conjugale, mais également l’accomplissement de l’initié qui réalise en lui l’union des contraires ou l’androgynie.  

Le « Pentacle de Salomon » du grimoire La Petite Clé de Salomon (xviie siècle). Son but est de contraindre les esprits lors d’invocations magiques.

Ces sceaux sont sensés mettre en relation ou se concilier avec des réalités invisibles dont on pourrait s’octroyer les pouvoirs.  Symbolisant, captant et mobilisant des forces occultes ces pentacles peuvent être utilisés en magie comme porte-bonheur, gage de santé, de richesse ou de conquête amoureuse, de magie blanche, selon que la pointe est dirigée vers le haut, mais aussi de sortilège ou de malédiction, de magie noire lorsque la pointe est dirigée vers le bas.

Certains auteurs préfèrent écrire pantacle, du grec pan qui signifie tout, car cet objet magique renfermerait tout en lui.

Les pentacles sont utilisés toujours aujourd’hui par les adeptes de la magie et de la sorcellerie. Sorcellerie qui est devenue très « tendance ». Par exemple, Marlène Schiappa secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations,  s’est confiée dans un long entretien accordé à l’hebdomadaire Elle, du vendredi 4 octobre 2019 où elle confesse sa passion pour la sorcellerie.

On comprend donc qu’arborer (c’est le cas de le dire !) un pentacle au sommet de notre arbre de Noël n’est plus le signe de l’étoile de Bethléem, mais la collusion avec un symbole ésotérique dont la signification peut se trouver à l’opposé du mystère chrétien.

On voit bien ce glissement dans les illustrations de l’article wiki sur l’étoile de Bethléem

En ce temps de préparation à Noël qui va commencer avec l’Avent, portons nos regards vers Jésus, l’enfant-Dieu qui s’offre à nous, les mages d’aujourd’hui. Cherchons-le et proclamons par des symboles appropriés qu’il est présent parmi nous…

Source : Encyclopédie des symboles. Livre de poche, 1996. Article Pentacle. Dictionnaire historique de la magie et des sciences occultes.  Livre de poche, 2006. Article Talisman. Pour approfondir les symboles d’étoiles. Et encore : L’étoile dans la Bible.

Ahawoso, Toile imprimée Murale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *