Le père Manjackal

Le service diocésain de la Pastorale Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires du diocèse de Dijon publie un numéro spécial sur le P. Manjackal.

Il doit prêcher une retraite dans le diocèse d’Albi en novembre 2018 où sont inscrites 1000 personnes.

Au moment même où l’Eglise catholique est interpellée à propos de son cléricalisme, une sacralisation particulière retient notre attention et notre vigilance, à savoir cet engouement de foules souffrantes pour ceux dont elles attendent guérison et délivrance.

Lisez ce numéro et faites-le circuler. Cela fait tant d’années que des responsables de groupes et prière, ou des prêtres délégués diocésains au Renouveau, soulignent les incongruités de ce personnage, que les évêques ont molesté avec molesse… j’allais dire : comme d’habitude.

Télécharger le numéro 37 de Gamaliel21

2 réflexions sur « Le père Manjackal »

  1. C’est important d’essayer d’aider et de protéger nos frères et sœurs et surtout s’il s’agit des plus faibles. Je vous en félicite.
    Cependant, je constate que toutes les personnes et les lieux qui rassemblent des milliers de gens pour les conduire à Dieu sont attaqués et souvent même et malheureusement par nos frères chrétiens. Mais ça dérange qui et pourquoi ? Rien que la photo choisie laisse à comprendre le but de cet article.
    Je suis très triste pour ne pas dire scandalisée de voir un prêtre comme le père Manjackal traité de cette façon. Il y a là aussi un manque de respect pour tous les évêques et prêtres qui l’invitent dans leur diocèse et ne parlons pas des milliers et des milliers de personnes qui ont changé leur vie pour suivre Jésus grâce à son enseignement tiré toujours de la Bible.
    Pour ma part, j’ai un grand respect et une grande compassion pour ce prêtre qui, depuis plus de 40 ans souffre de calomnies, de tortures physiques et morales, d’emprisonnement, de violences sur les terres musulmanes, de rejet… simplement pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.
    – A propos de l’argent, d’après son site Web, toutes les offrandes qui lui sont faites sont reversées à sa congrégation pour les pauvres et les vocations, même les cadeaux il les redonne aux plus pauvres…
    – les « guérisons » : ce prêtre souffre la Passion du Christ dans sa chaire, tous les 1er vendredi du mois jusqu’au dimanche, pendant la Semaine Sainte…. de par ses souffrances, le Seigneur Jésus offre des guérisons et fait des miracles. Il n’est pas le premier, beaucoup de saints sont passés par là. Pourquoi ne devrions nous pas accepter des guérisons qui viennent de Jésus ? Faut-il faire comme ceux qui ne connaissent pas Jésus et qui cherchent leurs guérisons dans les actes ésotériques ?
    Mobilisons nous pour aider nos prêtres qui sont parfois dans des situations extrêmement difficiles, douloureuses… l’actualité de l’Eglise nous y invite ! au lieu d’attaquer un saint prêtre qui souffre le martyr en permanence pour seul but de ramener des âmes à Dieu.
    Rendons grâce à Dieu pour toutes ces personnes qui vivent de grandes souffrances pour le salut des âmes et pour tous ceux qui les ont précédées au Ciel. Rendons grâce à Dieu aussi pour toutes les âmes qui se convertissent grâce à leur ministère et à leur courage de continuer mal grès les attaques, les calomnies….
    J’aimerais vous adresser un document qui relate ses rencontres à Rome avec le Pape François, le responsable du Conseil Pontifical de l’Evangélisation, vous pourrez alors constatez un discours bien différent.

    1. Par souci d’objectivité, je mets en ligne votre commentaire. Mais il me rappelle le dicton : « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ». Vous êtes en train de nous dire : circulez, il n’y a rien à voir… Mais si, justement… Regardez bien, par exemple les photos du courrier « Gamaliel21 ». Ça vous semble normal ? La crédulité est énorme chez toutes les personnes qui cherchent la guérison; et de nombreuses autres sont là pour les manipuler et en profiter… Ce que nous écrivons sur le P. Manjackal n’est pas fait pour l’attaquer, mais pour poser les vraies questions publiquement; elles lui ont été posées en privé, et il n’a jamais voulu les prendre en compte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *