Recyclé : Laurent Gouttiere

Arnaud Dumouch, recteur de l’Institut Docteur Angélique, communique (août 2022) :

Mon ami Laurent Goutiere se lance dans un cours qui s’annonce passionnant d’histoire de la philosophie sur Youtube. Je ne connais pas de meilleur professeur. C’est donc une grande joie et une grande nouvelle. Certes il ne le fera pas directement pour l’IDA mais dans le cadre d’une chaîne YouTube qui s’appellera : « L’amour de la sagesse ». Cependant, il m’a fait l’honneur de pouvoir intégrer ses cours à la formation de l’IDA. 

Laurent Gouttiere est né en 1962. Il a commencé à se passionner pour la philosophie dès sa jeunesse et a poursuivi aujourd’hui cette quête inlassable de la vérité, désirant ainsi mieux comprendre la personne humaine et la servir. 

Docteur en philosophie et en théologie catholique, il a enseigné en France et à l’étranger durant de nombreuses années. Il lance aujourd’hui cette page Tipeee « Amour de la sagesse » https://fr.tipeee.com/amour-de-la-sagesse, en lien avec le site https://www.artetsagesse.fr et le site https://lecerclephi.com 


Qui est Laurent Gouttiere ? Un ancien Frère de Saint Jean, Marie-Dominique Gouttiere, condamné par la Congrégation pur la Doctrine de la Foi, et reconduit à l’état laïc.

Télécharger le décret de condamnation par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (signé du Cal Müller, 2013)

Télécharger le Communiqué de renvoi définitif de l’état clérical et de la Communauté des Frères de Saint Jean (2021).

En mémoire des très nombreuses victimes.

Le reiki peut-il tuer un homme ?

TÉMOIGNAGE

Paul est né le 8 décembre 1928.

Le vieil homme a quitté cette terre, le 1er samedi du mois — jour de l’archiconfrérie de Notre-Dame des Victoires. C’était le mois de mai, mois consacré à la Vierge Marie.

– Je te l’ai toujours dit papa, la Vierge Marie est penchée sur ton berceau depuis ton premier souffle… Tu as beaucoup de chance ! Car tu pourras toujours compter sur elle, que tu crois en Dieu, ou non.

– Rappelle-moi ce que signifie le 8 décembre ?

– C’est la fête de l’Immaculée Conception, papa.

Mon père n’a jamais eu la foi. Tout au plus, à certaines périodes de sa vie, se disait-il agnostique. Avec le recul, je me dis que c’était déjà un bon début.

Papa a toujours eu une bonne santé. Il n’est pas mort de maladie.

De 86 ans, jusqu’à son départ, à l’âge de 93 ans, mon papa a subi, chez lui, des séances hebdomadaires d’occultisme, pratiquées par son fils Marc, maître reiki, degré 3 – le degré plus élevé.

Au retour de l’un de ses voyages initiatiques en Inde, mon frère avait désigné notre père comme cobaye privilégié : une proie facile, à la fois dans l’ignorance et dans une confiance sans limite.

Dès sa première séance de reiki, sur le lit une place de son petit bureau, mon père s’abandonna entre les mains de son fils, sans se poser la moindre question. À la fin, il me confia même en souriant :

– C’était très agréable. J’ai eu l’impression de voyager sans prendre l’avion, me dit-il selon l’une de ses expressions bien à lui.

Le cobaye conquis faisait la publicité de mon frère, presque malgré lui.

Puisque le reiki lui apportait bien-être, relaxation, et même évasion, mon frère pourrait donc pratiquer sur notre papa sans frein ni limite dans le temps. Il s’y appliqua, hélas, pendant plus de 7 années consécutives.

Continuer la lecture de « Le reiki peut-il tuer un homme ? »

« La meilleure version de moi-même », une série grinçante qui questionne le développement personnel

Damien Karbovnik

Historien des religions, sociologue, Université de Strasbourg. Sur le site TheConversation

Dans La Meilleure version de moi-même, Blanche Gardin propose une mosaïque grinçante du milieu du développement personnel en France. À l’aide de l’autofiction et d’un humour qui égare le spectateur entre les différents degrés possibles d’interprétation, la comédienne fait découvrir aux spectateurs un univers à part entière, avec son langage caractéristique, qui peut les laisser pantois s’ils n’y sont pas initiés, mais trouvera un écho sûr chez ceux qui le sont. La perception de l’incongruité et de l’absurde dépend donc de la sensibilité du spectateur au métalangage et au fonctionnement du développement personnel, ce qui peut ajouter au malaise que crée la série.

La trame de la série est l’archétypique des démarches des adeptes du développement personnel : perturbée par un problème digestif chronique que la médecine peine à expliquer, l’héroïne s’embarque dans un voyage initiatique censé la conduire vers la guérison, la découverte d’elle-même et le bonheur.

Entre quête d’identité, individualisme et tribalisme cette série permet de comprendre que le développement personnel correspond à une démarche spirituelle et donc de dépasser le débat qui concerne la question du bien-fondé du développement personnel pour mieux faire ressortir certains traits de la religiosité contemporaine, caractéristique de notre modernité tardive.

Un univers à part entière

Il est difficile de s’entendre sur une définition du développement personnel et même de le décrire, tant est vaste ce qui peut entrer dans ce domaine. La trajectoire de l’héroïne est en cela révélatrice, puisqu’elle passe entre les mains de différents spécialistes et tente différents moyens pour résoudre un même et unique problème. Si tout commence chez un naturopathe, on la voit aussi fréquenter un chamane, faire appel à un technicien en dynamisation de l’eau, lire un ouvrage sur les Haut Potentiel Intellectuel (HPI) ou encore constituer un « cercle de parole ».

De cette liste émergent des outils et des démarches hétéroclites qui illustrent la complexité du champ, mais font aussi émerger une structure caractéristique qui unit dans une relation un individu travaillé par une angoisse existentielle et un médiateur détenteur d’éléments de réponses qu’il transmet grâce à un médium. Ce médium peut prendre la forme d’un livre, d’une conférence, d’un groupe de parole ou d’une thérapie, quelle qu’en soit la nature. S’il existe tout un versant porté par la psychologie positive qui revendique une scientificité très forte – bien que discutée –, les médecines alternatives y occupent également un très grand espace, tout comme les spiritualités alternatives. Bien souvent, les discours et les médiateurs du développement personnel cumulent différentes approches et peuvent les combiner ainsi, par exemple, psychologie humaniste et astrologie, comme a pu le faire Dane Rudhyar (1895-1985).

Alors que la série peut donner une impression de marginalité de ce type de pratiques et de démarches, une simple visite des rayons « développement personnel » d’une librairie permet, non seulement d’ajouter à notre description un certain nombre de produits dérivés nécessaires à certaines démarches (cartes, pierres, encens, coussins de méditation, etc.), mais aussi de bien saisir l’ampleur du phénomène et l’importance du marché économique qu’il représente.

Continuer la lecture de « « La meilleure version de moi-même », une série grinçante qui questionne le développement personnel »

Les élixirs floraux de Bach

Trois articles de Richard Monvoisin

Richard Monvoisin est spécialiste de l’étude des théories controversées. Il enseigne la pensée critique, la zététique (étude scientifique des phénomènes étranges) et la lecture critique des médias à l’université de Grenoble. Il est cofondateur du CorteX (Collectif de recherche transdisciplinaire Esprit critique & Sciences).

1. Eléments de critique des pseudo-médecines. Exemple des Élixirs Floraux de Bach. Sur le site du Gemppi (2007)

2. Critique des concepts pseudo-scientifiques, pseudo-médicaux et des postures philosophiques induites par la théorie du Dr Bach. Annales Pharmaceutiques Françaises (2005)

Résumé. Les Élixirs Floraux de Bach (EFB) sont les instruments d’une pseudo-thérapie dite alternative de plus en plus répandue en France. Devant l’impact social des approches dites complémentaires de la santé et le flou existant entre la démarche parapharmaceutique et les démarches de bien-être, l’investigation critique nous semble nécessaire pour promouvoir une information objective sur le su-jet. La méthodologie zététique nous paraissant la plus efficace pour traiter la question, nous avons procédé à une étude critique conjointe des EFB et de la thérapie alternative du Dr Bach qui les justifie. Nous montrons que l’efficacité des EFB est non avérée, que les principes de base de la théorie reposent sur des hypothèses peu fondées, fortement intuitives et de type magique, et promeuvent des approches philosophiques qui fragilisent les patients—consommateurs, notamment vis-à-vis de courants sectaires. Nous insistons sur la nécessité d'un apprentissage d'outils de critique efficaces.

3. Elixirs floraux de Bach. Quintessence d’une illusion (2006). En téléchargement libre sur le site zetetique.fr

Le temps de la vérification

Communautés, Mouvements, Prélature, le temps de la vérification

par Lorenzo Prezzi, dans Settimana news 03/08/2022

Au cours des derniers mois, plus d’une douzaine d’interventions d’évêques individuels ou de dicastères romains ont eu lieu pour corriger, entretenir ou censurer diverses nouvelles fondations communautaires, des mouvements ecclésiaux et la prélature de l’Opus Dei. Il s’agit d’un signal important à ressentir non pas tant du côté de la discipline, mais plutôt du côté de la vérification, 60 ans plus tard, de l’un des fruits importants de Vatican II.

Charisme, gouvernance, abus et censures

Le phénomène des nouvelles fondations et des mouvements ecclésiaux a été particulièrement vif et luxuriant dans la période immédiatement post-conciliaire, mais sa réception dans le corps global du peuple de Dieu connaît les ajustements normaux de parcours chargés de nouveauté, mais aussi exposés à des erreurs ou à des incertitudes. Il est révélateur que dans les centaines de nouvelles familles ecclésiales, il y a une quinzaine de fondateurs sous surveillance et environ 80 instituts « commissariaux ». Les interventions magistérielles peuvent être regroupées sous quatre rubriques : charisme, gouvernance, abus et censures théologico-liturgiques.

Chaque fondateur ou fondatrice a sa propre compréhension originale de l’Évangile ou d’une partie de celui-ci. Et c’est cette racine évangélique et spirituelle qui donne une forme institutionnelle et un style de vie à une fondation. Précisément parce qu’il s’agit d’un patrimoine spirituel, il n’a pas la rigidité d’une définition juridique et est confié à la mise en œuvre et au renouvellement des générations qui suivent le fondateur. Il existe également un critère essentiel pour la reconnaissance d’un charisme :  » la capacité d’une communauté, d’un institut à s’intégrer dans la vie du peuple saint de Dieu pour le bien de tous  » (François, 11 décembre 2021).

Du côté de la gouvernance, on peut citer la lettre apostolique du 1er novembre 2021 (Authenticum charismatis), qui impose aux évêques de consulter par écrit le dicastère des religieux avant une nouvelle fondation religieuse. Une démarche similaire a été entreprise par le dicastère des laïcs pour la reconnaissance diocésaine des associations laïques.

On notera en particulier le décret général que le dicastère des laïcs a publié le 11 juin 2021. Elle prévoit une discipline commune concernant le choix du modérateur ou président et de son conseil : le choix requiert la participation, directe ou indirecte, de chaque membre ; le mandat est de cinq ans (renouvelable une fois) ; le fondateur peut rester plus longtemps mais avec l’autorisation du dicastère.

La question des abus est une blessure qui traverse les nouvelles réalités ecclésiales et affecte toute l’Église. Elle ne se limite pas à la dénonciation des abus sexuels, mais à l’ensemble des actes indus concernant le pouvoir interne et l’influence sur les consciences. Les interventions visant des positions théologiquement incorrectes ou liturgiquement inacceptables sont plus rares.

Continuer la lecture de « Le temps de la vérification »