Arrestation du gourou Gregorian Bivolaru

Responsable du Mouvement pour l’Intégration Spirituelle dans l’Absolu

Communiqué de presse du GéPS

Le Groupe d’étude du Phénomène Sectaire (GéPS), a appris dans la journée l’arrestation du gourou Gregorian Bivolaru, responsable du Mouvement pour l’Intégration Spirituelle dans l’Absolu (MISA), et de 41 de ses fidèles sur le territoire français ce matin, mardi 28 novembre.

Des membres du GéPS étudiaient ce mouvement depuis près de 12 ans maintenant. Solidement implanté dans l’hexagone depuis le milieu des années 2000, il avait su développer tout un réseau d’activités, tantriques notamment, dont nombre d’entre elles ont conduit à des abus sexuels répétés.

Très méfiant, le mouvement prenait soins à ce qu’il il n’y ait aucune victime française, et donc aucune plainte en France, rendant la possibilité d’investigations difficile.

Le gourou faisait cependant venir de jeunes adeptes des quatre coins du monde, Australie, Argentine, Grande-Bretagne, Pologne, Finlande, etc. pour les abuser sous couvert d’initiations fleuves, dans une garçonnière de la rue Paul Klee, dans le 13ème arrondissement de Paris.

Le nombre de victimes devenant de plus en plus important, le GéPS a pu entrer en contact avec une 12aine d’entre elles à partir de 2020-21, et recueillir leurs témoignages provenant de différents continents.

Toutes décrivaient une même procédure solidement éprouvée, où elles sont prises en charge dès leur arrivée à l’aéroport Charles de Gaulle par un chauffeur du mouvement, qui leur masque les yeux avec des lunettes noires bourrant de papier l’espace entre leur visage et les verres, avant de leur recouvrir la tête d’un bob de pêcheur, leur ordonnant de baisser la tête entre les sièges du véhicule pour ne rien voir du trajet.

Dans le même temps leurs passeports et leurs téléphones portables étaient confisqués, avant un premier voyage de 90 minutes environ, les conduisant dans une imposante villa de Villiers-sur-Marne, pouvant accueillir plus de 50 femmes.

Là, les futures victimes y sont conditionnées avec des régimes alimentaires particuliers, des pratiques sexuelles déviantes, des lectures obligatoires, la vision de vidéos problématiques, et avec l’idée toujours renforcée d’une adulation du gourou en vue de le rencontrer. Les pratiques sexuelles servant d’alibi à un soi-disant développement personnel.

Après 10-15 jours d’un tel conditionnement et lavage de cerveau, l’adepte féminine est de nouveau masquée pour-être conduite rue Paul Klee dans le 13 arrondissement, où elles sont férocement abusées des heures durant.

Après cela , les moins affectée des victimes passeront 24-48 heures dans des appartements des tours du Square Dunois, toujours dans le 13me arrondissement, avant de reprendre l’avion pour leur pays d’origine.

Les plus affectées, sont renvoyées dans la villa de Villiers-sur-Marne, pour une période de « déchoquage » pouvant durer jusqu’à deux semaines, avant de repartir.

À ce système malheureusement trop bien rôdé, il faut ajouter toutes sortes de trafics sexuels et salons de massage à travers la France.

Le mouvement étant particulièrement bien implanté sur Paris, Fontainebleau, Poitiers, Lyon, et notamment sur toute la côte d’Azur et la région niçoise.

Les régions parisienne et niçoise assurant également la logistique et la gestion pour l’ensemble du groupe à travers la planète, présent dans plus de trente pays et revendiquant plus de 30 000 adeptes.

Gregorian Bivolaru a été arrêté lors d’une opération de grande ampleur contre son réseau. 175 policiers sont intervenus de manière simultanée à Paris, en Seine-et-Marne, en Val-de-Marne et dans les Alpes-Maritimes. Au total, 41 personnes ont été interpellées.

Gregorian Bivolaru, est donc suspecté de «traite de personnes», «séquestration en bande organisée», «viol» et «abus de faiblesse en bande organisée par des membres d’une secte».

Présentation du mouvement en pièce jointe

Groupe d’étude du Phénomène Sectaire,
Président Hugues Gascan,
Hugues.gascan@proton.me

Le Mouvement pour l’intégration spirituelle dans l’absolu

Yoga tantrique, violences sexuelles et séquestration : qui est le gourou Gregorian Bivolaru ?

L’homme qui a contribué à faire tomber la secte de yoga tantrique

Laisser un commentaire