Avez-vous reçu le Darshan ?

Amma est de retour en France !

*25-27 octobre 2019 : Châlons-en-Champagne : Cliquez ici

Lire : Des milliers de Français dans les bras d’Amma

Lire : Amma, la guide spirituelle indienne, rassemble 15000 personnes à Châlons-en-Champagne

*4-6 novembre 2019 : Marseille : cliquez ici. Entre 15 000 et 25 000 personnes sont attendues pour se faire étreindre par elle…

On peut bien sûr se contenter de l’article de Claire Lesegretain dans La Croix : Amma veut changer les cœurs pour changer le monde.

Elle y interviewe Pierre Lunel, biographe de l’abbé Pierre et de sœur Emmanuelle. Il a suivi pendant deux ans la guide spirituelle indienne Amma, et publie  « Amma, celle qu’on attendait », éd. du Rocher, 411 p.. On constate à lire l’interview qu’il s’agit d’un plaidoyer pro domo… où l’auteur du livre avoue béatement :

Les gens qui viennent voir Amma sont chrétiens, musulmans ou athées, célèbres ou anonymes, bien-portants ou malades… Certains viennent par simple curiosité, d’autres avec un désir précis. Tous, de manière égale, elle les prend dans les bras, les étreint et leur parle en malayalam, selon ce qu’elle ressent pour chacun. Innombrables sont les exemples de ceux qui viennent au darshan avec un désir caché et dont elle devine le secret.

Que se passe-t-il ? Dans le domaine occulte, cela s'appelle de la divination et de la médiumnité...

On peut aussi relire l’article de Jean-Baptiste Malet, dans Le monde Diplomatique de 2016, Amma, l’empire du câlin… Il n’hésitait pas à écrire :

Non, l’empire d’Amma n’a rien d’une ONG caritative, affirme M. Sanal Edamaruku, qui vit en exil en Finlande, où il préside l’Association des rationalistes indiens. Amma, c’est une entreprise, un “business” sale. On peut ajouter Amma à la longue liste des charlatans qui sévissent en Inde. La plus parfaite opacité règne quant à la destination exacte des fonds collectés lors de ses tournées. »

Amma, qui ne parle que le malayalam (langue dravidienne parlée notamment dans le Kerala), susurre néanmoins à chaque individu enlacé un « Mon chéri », mot doux dont les traductions se déclinent en fonction des espaces linguistiques qu’elle visite. Sur toute la Terre, Amma usine son câlin standard avec une rigueur dans l’exécution des tâches que n’aurait pas reniée Frederick W. Taylor : ouverture des bras ; enveloppement de l’inconnu ; bercement de dix secondes ; remise à chaque être câliné d’un pétale de rose, d’une pomme ou d’un bonbon. Ces séances d’étreintes de masse se prolongent plusieurs heures durant.

Au sein de l’immense espace de spectacle consacré au rituel, où chacun déambule pieds nus après l’étreinte, il est aisé d’observer que certains sont soudainement pris d’une forte émotion, sanglotent et parfois s’effondrent en larmes. « Ce que je ressens est indescriptible. Amma, c’est l’amour pur », témoigne une jeune secrétaire célibataire au chômage dont les joues luisent. « Amma m’a donné plus d’amour que mes propres parents », ajoute un ingénieur informatique. « Dans ce monde de fous, cela fait du bien de couper, de se retrouver avec Amma et de se recentrer sur soi », commente encore une mère, auxiliaire puéricultrice, venue avec sa fille. Toutes deux ont attendu trois heures et demie afin de pouvoir venir s’agenouiller contre Amma.

Que se passe-t-il ? Mais que se passe-t-il donc ? Dans le domaine occulte, cela s'appelle une communication d'énergies occultes... Bref, un câlin énergétique ! Rien à voir avec "la consolation libératrice de l’Évangile, la caresse amoureuse de l’Église" dont parlait le pape François à la messe d'ouverture du Synode sur l'Amazonie...

Pourquoi son étreinte déclenche-t-elle autant d’émotions ?

«Le darshan n’est pas seulement physique, dit à La Presse la mahatma qui ne dormirait qu’une heure par nuit. Il provoque un éveil à l’amour pur et à la compassion. Je deviens un miroir pour les gens. Ils voient leurs faiblesses, leurs limites. Ça fait partie de leur processus de purification.» Un homme d’affaires était encore secoué 45 minutes après l’avoir rencontrée. «En m’éloignant d’elle, mon corps s’est mis à trembler, raconte l’homme de 37 ans qui a seulement voulu donner son prénom, Johnny. Je suis un gars très terre à terre, je ne pratique aucune religion. J’ai senti quelque chose d’extraordinaire en sa présence. Je dois aller à un rendez-vous, mais je n’ai pas envie!» «Près d’elle, j’oublie tous mes problèmes, dit Raji Nair, une employée de British Airways, âgée de 36 ans, qui a reçu 10 darshan. Je me sens si heureuse que j’en pleure.» (La Presse, 14/11/06)

Lors de sa dernière venue à Paris, notre stagiaire, Gregory, y était en espionnage : « Amma est au bout d’un long tapis rouge. Il faut prendre un numéro et faire la queue. Dès qu’on est à moins d’une vingtaine de mètres, on avance, assis ou à genoux. On attend plusieurs heures. Puis, Amma vous serre contre son sein, vous caresse un peu la joue, et vous dit quelques mots en indien. Ça dure cinq à dix secondes. » Désinté­ressée, la caresse ? Certes non, car « chacun apporte une offrande. Les gens achètent des bonbons ou des bouquets de fleurs qu’ils ont payés sept euros. Les cadeaux sont déposés aux pieds d’Amma, puis revendus à nouveau aux adeptes ». Au final, de quoi alimenter de jolis comptes en banque, vu qu’il arrive aux bras d’Amma d’engouffrer trente mille personnes en trois jours. (Charlie Hebdo, 20/06/06)

Pour Marie, venue de Bretagne pour l’occasion, l’expérience est de l’ordre de la révélation. « Quand Amma m’a prise dans ses bras, j’ai reçu tellement d’amour, j’ai eu l’impression de ne plus avoir de carences », explique cette femme de 65 ans qui dit être passée par un « burn out » dans le passé. Elle se déplace chaque année pour aller à la rencontre d’Amma comme beaucoup de ceux qui la suivent depuis longtemps. (Le Point, 27/10/16)

Les vedettes Marion Cotillard, Sharon Stone, Jim Carrey ou Russell Brand ont déjà reçu le darshan. « Elle m’a pris dans ses bras et on est restés comme ça. On régresse, il y a quelque de chose de fœtal. La dernière fois qu’on a eu ça, c’est dans les bras de sa mère. C’est comme un très joli bain chaud », témoigne l’acteur Jean Dujardin…

Irez-vous chercher votre câlin énergétique ? Oui, je sais, Marseille, c’est loin. Alors, un petit tour sur Amma boutique ? Car Amma Amrita Anandamayi est au coeur d’un vrai business pour « fans ».

Amrita Puri, le quartier général d’Amma et Compagnie

Si vous voulez aller plus loin, et si vous avez le temps, vous pouvez aussi lire l’article de Jacques Vigne, Comprendre la psychologie de Mata Amritânanandamayî et de son mouvement (2015, 28 pages; qui est J. Vigne ? ici et ). La table des matières vous donne une idée du contenu :

1. Amma-Dieu ou Amma Mammon ? Quelques éclairages sur les complications financières du mouvement de Mâtâ Amritânandamayî. 2. Faut-il pleurer ou rire de la rime entre divinisation et commercialisation ? 3. Amma et la politique. 4. Quelques histoires du Bouddha qu’Amma et son mouvement pourraient méditer. 5. Un mouvement avec une psychologie sectaire. 6. Est-ce que l’évolution d’Amma et de son mouvement montre des signes de dérive messianique ? 7. Réponse à des objections diverses. 8. En guise de conclusion : Indignez-vous !


191101. Une personne m’écrit par mail : Votre vidéo sur Amma est très instructive… Ici à … c’est la folie avec ça! Nous ne sommes pas très loin de Châlon-en-Champagne et tout le monde me parle de ça sans arrêt ! Visiblement je loupe quelque chose en allant pas chercher mon câlin… Les gens n’ont que son nom à la bouche! C’est affolant !!!!!!!! Elle me fait penser à un gourou car les gens me disent « recevoir son fluide, son énergie de sagesse » qui les fait avancer, les libère…! Un demi dieu cette Amma….

Entre nous, je ne suis pas loin de penser que certaines séances avec "repos dans l'Esprit"  par imposition des mains lors de certains rassemblements charismatiques ou de guérison relèvent aussi de la mise en oeuvre d'énergies occultes...
Lorsque je participe à la célébration du sacrement de confirmation à la Cathédrale du Mans le samedi veille de Pentecôte, je vois une centaine de personnes s'avancer pour recevoir de l'Évêque ou de ses délégués l'imposition des mains et l'onction du Saint Chrême... Il ne se passe rien de semblable à ce qu'on nous décrit pour Amma. Pourtant, c'est bien une effusion de l'Amour pur que l'on reçoit, une effusion de l'Esprit Saint. Seulement, voilà : à de rares exceptions près, on ne ressent rien.
Ne disons pas : Oh là là ! Tout ça c'est bien compliqué : Dieu reconnaîtra les siens. Non, nous avons le devoir de discerner et de prendre position face aux contrefaçons.  D.A.

Une réflexion sur « Avez-vous reçu le Darshan ? »

  1. Bonsoir ,
    Venez une fois rencontrer Amma , ouvrez votre cœur profond , ayez le discernement du cœur et non pas de l’ intellectuel . Notre pape François a invité Amma également au vatican , Amma a reçu le prix Gandhi king aux nations unies à Genève , l’ONG inspirée par Amma oeuvre en Inde et dans d’autres coins du monde … sa comptabilité est gigantesque et transparente . Jésus il y a plus de 2000ans a aussi bousculé les religieux de son époque …je vous souhaite la Paix de Jésus , la Paix d’Amma , oui il s’agit bien de la même Paix .
    Bien cordialement .
    nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *