La théologie du salut dans les écrits de Bernard Dubois

Le mémoire de Fabienne Salles : « La théologie du salut dans les écrits de Bernard Dubois » soutenue en juin 2016 à la Faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg montre à l’évidence que cette théologie est déviante. Les sessions ou retraites inspirées de cette théologie de Bernard Dubois ont touché plus de 10000 personnes en une quinzaine d’années. Nombreuses communautés religieuses, et monastères ont accueilli en leur sein des thérapeutes aux méthodes douteuses (Ennéagrammes, constellation familiale, etc.) ou proposent à leurs moines, moniales, frères ou sœurs de participer à ces sessions Agapè ou d’autres du même registre. Ce n’est donc pas un phénomène isolé, mais un mouvement de fond de notre Église catholique en France.

Fabienne Salle démontre que dans ces conceptions, le péché n’est plus un acte commis librement et volontairement, mais un manque d’amour subi dont on n’a pas conscience et dont on doit se libérer, le péché devient une blessure. Le sens du péché est défini comme une souffrance psychologique. Par conséquent, la responsabilité est rejetée sur un bouc émissaire père ou mère de préférence. Pour guérir, il faut couper les liens avec ce que l’on a subi dans son enfance. La culpabilité est rejetée sur les proches qui, dans ce schéma, sont révélés maléfiques.

TÉLÉCHARGER LE MÉMOIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *