Les dérives des « sciences » occultes

Voyants, guérisseurs et charlatans : les dérives des sciences occultes.

Un projet professionnel, un chagrin d’amour ou encore une maladie autant de raisons qui poussent chaque année des millions de français à consulter un médium. Voyants, guérisseurs ou encore chamans, ils seraient près de 150 000 en France à monnayer leurs services pour des sommes souvent record. Mais qui sont celles et ceux qui prétendent avoir des pouvoirs surnaturels ? Faut-il vraiment y croire ? Comment éviter les charlatans ? Des séances d’exorcisme, aux consultations par téléphone, nos équipes ont infiltré le milieu très fermé du surnaturel. Un document exceptionnel qui montre les dérives des sciences occultes à travers les témoignages de ceux qui ont tout perdu mais aussi de ceux qui leur ont tout pris. Réalisateur : Chris Angelo

Sur la chaîne Investigations et enquêtes

Qui est le P. François Brune ?

par Dominique Roche Arnaud

François Brune est né en 1931 et mort le 16 janvier 2019. Ce prêtre catholique est passé à l’orthodoxie à la fin de sa vie. Il est l’auteur de nombreux ouvrages concernant la théologie, la spiritualité, la vie après la mort et le paranormal (spiritisme)

En 1970, il découvre les expériences aux frontières de la mort (EMI-NDE) par le livre : La Vie après la vie de R. Moody. Il part aux États-Unis, et s’initie aux communications avec les morts à l’IANDS (International Association for Near Death Studies).

Les expériences de Jean Prieur, Pierre Monnier et Roland de Jouvenel (medium guérisseur) vont le convaincre, il dit y avoir trouvé : « des preuves de l’existence de Dieu, dans l’évocation récurrente de « cette lumière extraordinaire, dont les catholiques ne savent pas trop quoi faire, alors que les orthodoxes lui consacrent toute une théologie », et le ressenti unanime « d’un amour absolu, inconditionnel et personnel ».

Quelles preuves de l’existence de Dieu a-t-il trouvées à partir d’expériences de communication avec les défunts ? Quelle « théologie orthodoxe » explique cette lumière extraordinaire des EMI ou NDE ?

Télécharger le livret PDF EPUB

Paranormal ? Le jeu de la peur et de la séduction

Parasitages paranormaux…
Les phénomènes surviennent souvent brusquement, comme s’ils étaient déclenchés, envoyés, parachutés, alors qu’auparavant ils étaient absents…

Ce sont des phénomènes inhabituels, peu courants, disruptifs par rapport à la vie ordinaire… Ils sont parasitants, perturbants, troublants, et nuisent à une qualité de vie normale.

Ou bien, ils sont gratifiants : éveil de capacités boostées hors du commun… et nuisent à l’humilité nécessaire à la relation à Dieu.

D’où sortent-ils ?
Je fais état dans ce livret de ma propre expérience d’écoute de personnes aux prises avec ces problèmes, expérience qui s’étale maintenant sur plus d’une quarantaine d’années, dont les dix dernières en tant qu’exorciste diocésain.

Télécharger le livret

Continuer la lecture de « Paranormal ? Le jeu de la peur et de la séduction »

Magnétisme et médiumnité

Magnétisme

Il ne faut pas confondre le magnétisme minéral avec le magnétisme animal. Ce magnétisme n’a rien à voir non plus, avec la séduction d’une personne dont on dit qu’elle attire par son magnétisme.

Thalès de Milet (VI e av. J.-C.) aurait découvert en Magnésie une pierre attirant le fer, d’où vient le nom de magnétisme. Aujourd’hui ce magnétisme se calcule en gauss. Ainsi le champ d’induction magnétique terrestre vaut environ 0,5 gauss en France. Un petit aimant métallique type ferrite a un champ magnétique de l’ordre de 2 000 à 4 000 gauss ; celui des IRM de l’ordre de 15 000 à 30 000 gauss.

Le magnétisme animal quant à lui, est employé au XVIII e par un médecin charlatan d’origine souabe Franz Anton Mesmer qui séduisit le tout Paris, avec son baril guérisseur, avant la Révolution de 1789. Déjà une commission royale de médecins et scientifiques (Benjamin Franklin, Laurent Lavoisier, le médecin Ignace Guillotin, l’inventeur de la guillotine) en avait dénoncé la supercherie. Mesmer prétendait que l’univers tout entier baigne dans une énergie qui circule partout, qui traverse tous les corps et produit chaleur lumière électricité et… le magnétisme. Nous ne sommes pas loin de l’énergie cosmique du New Age. L’harmonieuse circulation de ce fluide énergétique générerait tout type de guérison, la maladie proviendrait des obstacles à ce magnétisme énergétique…

Le magnétiseur serait capable de concentrer ce fluide, de le diriger, d’enlever engorgements et obstacles.

Nous ne sommes pas loin du spiritisme et de la médiumnité car dans les années qui vont de 1840 à 1860 aux États-Unis se développe une mode qui fait fureur, la vogue des tables tournantes. Le mouvement des tables est attribué à un fluide émanent d’esprits venus de l’au-delà. En France, Allan Kardec entre dans cette vague.

CET ARTICLE EST ACCESSIBLE EN VIDÉO…

La condamnation de ce magnétisme fluidique est de nouveau prononcée en 1837 et 1840 par l’Académie de médecine.

Cependant certains continuent de pratiquer ce qui est alors appelé somnambulisme magnétique ; en fait ce phénomène sera appelé hypnose. Deux écoles vont s’affronter en cette fin du XIX e, celle du docteur Bernheim à Nancy et celle du docteur Charcot à la Salpêtrière à Paris. Freud s’y intéresse avant de l’abandonner constatant les dépendances que cela crée entre le patient et son « thérapeute ».

Continuer la lecture de « Magnétisme et médiumnité »