Access Consciousness Bars

D’une pratique de développement personnel à un outil thérapeutique

Extrait du rapport de la Miviludes 2021.

Dans les années 1990, un américain, Gary Douglas a développé un ensemble d’outils de bien-être pragmatiques destinés à transformer nos vies.

Si l’on s’en réfère à la dernière publication de la psychologue et sociologue, Eva lllouz, cette méthode s’apparente aux « marchandises émotionnelles». Cette pratique se définit comme un soin énergétique : il s’agit d’activer par le toucher 32 points situés sur le crâne. Ces points activent des connexions électromagnétiques appelées « bars». Le site web précise que les changements dans la vie peuvent intervenir en termes de vieillissement, de santé, d’argent, de sexualité … Assimilable à une pratique de soins non conventionnelle, ce dont les praticiens se défendent.

Si nombre d’internautes sont séduits par cette technique qu’ils apparentent à une forme de relaxation, ils sont en revanche moins satisfaits par les pratiques commerciales agressives utilisées dans l’expansion de cet outil. Elles se traduisent en de multiples sollicitations par courriels électroniques des organisateurs de sessions de formation comme par des appels de levée de fonds pour la construction de ‘centres de conscience’ ou maisons de santé au Costa-Rica ou bien en Italie, voire plus anachro­nique pour contribuer au paiement des impôts du fondateur aux États-Unis …

Le site https www.accessconsciousness.com/fr/ , prétend permettre de changer tout ce que nous ne parvenons pas à changer, et à créer tout ce que nous désirons, d’une manière différente et plus aisée.

Le mantra d’accroche « Te rappelles-tu la der­nière fois où tu t’es senti totalement détendu, nourri et choyé ? Ou bien cela fait-il un peu trop longtemps que tu as reçu soins et attention sans juger ton corps ou ton être ? »

Le concept est séduisant et semble à la pointe : des méthodes de développement personnel en vogue. Il est ainsi proposé à l’internaute le choix de mener sa vie comme il le souhaite et de découvrir le concept de la méthode.

La proposition est suffisamment large pour attirer toute personne en questionnement de vie, personnelle, professionnelle voire en quête spirituelle puisqu’elle prétend répondre et offrir une solution à tout.

Le point de départ est une journée de formation en webinaire et micro-classe pour un coût relativement modéré (300 € environ). À partir de là, soit la personne en fait un usage personnel soit, le plus souvent, elle est encouragée à poursuivre l’exploration de ces nouvelles connaissances en s’inscrivant à d’autres cours, beaucoup plus onéreux généralement.

Il lui est alors proposé de devenir facilitateur certifié et d’en faire un complément d’activité et de revenus voire sa nouvelle activité professionnelle. La licence ainsi octroyée est soumise à deux conditions — 1. Une cotisation annuelle — 2. L’obligation de suivre l’une des formations complémentaires exigées chaque année.

Le manuel d’Access Bars explore les différents points et comme pour toute autre méthode de ce type, il n’est pas rare d’observer un glissement des facilitateurs vers des pratiques à visée thérapeutique.

Cette méthode est mise en pratique par des personnes non médecins, dont une grande majorité n’a bénéficié d’aucune formation académique, ou par des thérapeutes autoproclamés dont la formation ne bénéficie d’aucune reconnaissance officielle et dont la pratique n’a fait l’objet d’aucune validation scientifiquement reconnue.

Dès lors, la plus grande prudence s’impose. Cette méthode, comme d’autres pratiques du même type, peut présenter un risque pour le « patient » et se révéler d’une efficacité redoutable dans le processus d’emprise mentale. Enfin pour le praticien, le risque d’encourir des poursuites judiciaires pour exercice illégal de la médecine n’est pas nul. Récemment le Conseil départemental des Bouches du Rhône de l’Ordre des médecins a porté plainte à l’encontre d’un facilitateur auprès du procureur de la République.

Témoignage

 » Je voudrais avoir votre avis sur une pratique énergétique qui s’appelle « Access bars ». Mon mari a fait cette « formation » fin janvier par le biais d’une « facilitatrice », c’est une technique énergétique basée sur des points situés ou niveau du cuir chevelu. Formation d’une journée à 300 euros …

Et après cette journée le formé est apte à prodiguer des soins … je crois qu’au bout de 3 formations on peut devenir également « facilitateur ». Mon mari a toujours été attiré par tout ce qui touche ou domaine énergé­tique : magnétisme … il a fait il y a un on une formation méditation pleine conscience, je n’ai jamais vu d’inconvénient à cela j’ai l’esprit ouvert (tout en restant vigilante).

Cependant depuis cette formation Access bar où il est ren­tré « chamboulé » (ce sont ses dires) je ne le reconnais plus, il a des lectures que je ne com­prends pas et qui me font peur. Un des livres s’intitule « Sois toi et change le monde » et l’autre « Les dix clés vers la liberté totale » co-écrit par Gary Douglas (…) Il y a dons ces livres une « formule de déblayage » incompréhensible où il est question de détruire et de décréer et qui revient assez réguliè­rement dans le livre pour ne pas dire presque à toutes les pages …« 

Voir aussi l’article « Access Bars » sur ce site, et ses vidéos sensationnelles