Lorna Byrne

Lorna Byrne est une Irlandaise, née en 1953. Elle est devenue célèbre suite à son livre « Angels in my Hair », publié en 2008, dans lequel elle explique par son autobiographie comment elle voit et communique depuis l’enfance avec les anges, et le message qu’ils ont voulu transmettre par elle au monde. Ses ouvrages ont rencontré un succès certain, même au sein de milieux catholiques anglophones. Son premier livre a été vendu à un demi-million d’exemplaires dans près de 50 pays suivis de six autres livres depuis, dont « Stairways to Heaven » sur lequel je me suis appuyé pour écrire cet article.

Dans ses livres, Lorna, propose à ses lecteurs une « prière » aux anges guérisseurs (1) qui lui a, d’après elle, été transmise au nom de Dieu par l’Archange Saint Michel. Elle encourage ses lecteurs ou les personnes qui viennent lui demander de l’aide à dire cette prière aux anges guérisseurs. La prudence étant une vertu cardinale, voyons ensemble ce qu’implique cette prière.

Outre l’hypothèse que Lorna ait inventé ces visions, – elle a quand même acquis une renommée mondiale, et touche sans doute une partie des ventes de ses livres – et en admettant qu’elle est sincère dans ses propos, il reste alors deux possibilités :

1- Soit ses « visions « sont bien réelles, mais elle est trompée sur la nature de ce qu’elle voit, ce qui remet en question l’origine véritable de cette prière.
2- Soit ce qu’elle voit vient effectivement de Dieu.

Afin de savoir si les messages transmis dans ses livres et cette prière viennent ou non de Dieu, il nous faut comparer le message qu’elle prétend avoir reçu, avec la foi de l’Église transmise à travers les siècles depuis Jésus Christ. Pour prouver que ce message ne vient pas de Dieu, un seul exemple nous suffit. En effet de même qu’on ne toucherait pas à un gâteau dans lequel quelqu’un aurait placé ne serait-ce qu’une seule goutte d’arsenic, de même un message qui ne correspondrait pas intégralement à l’enseignement de l’Église doit être lu avec méfiance, car il ne peut provenir de Dieu. Je me contenterai ici de développer seulement deux exemples :

Concernant la création et le péché originel, Lorna nous explique qu’il lui a été révélé que l’âme de chacun créée avant le corps se trouve avec Dieu, puis que celle-ci choisit un corps dans lequel elle va séjourner au cours de la vie terrestre. (2) Cette présentation est en parfaite contradiction avec notre foi. En effet, si notre âme ayant été créée avant notre corps était avec Dieu, pourquoi Dieu aurait-il choisi qu’elle soit séparée de lui ? Si celle-ci est pure puisqu’avec Dieu, alors la venue de Jésus Christ dans le monde pour nous sauver ne sert donc a rien ?

D’autre part, le dogme de l’immaculée Conception établit en 1954 sous le pontificat du Pape Pie IX nous précise que Marie n’a en son âme aucune trace du péché originel. Fêtée le 8 décembre, le catéchisme de l’Église catholique explique au numéro 492 que sa  » sainteté éclatante absolument unique «  dont elle est «  enrichie dès le premier instant de sa conception «  (LG 56) lui vient tout entière du Christ : elle est  » rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils elle est la seule à qui ce titre a été attribué « . Pour le reste de l’humanité, c’est par la grâce sanctifiante reçue baptême que l’Esprit Saint, vient pour la première fois habiter notre âme.
Sur ce point, le message reçu par Lorna Byrne est donc en en complète contradiction avec notre foi.

Toutes les religions mènent à Dieu. Il s’agit en tout cas du message que Lorna dit avoir reçu. (3) Ou encore qu’il y a des âmes saintes venues de toutes les religions. (4) Encore une fois, ses paroles s’opposent totalement à notre credo. Jésus a bien précisé qu’il est le chemin la vérité et la vie. (5). Il n’y en a donc pas d’autre. Quoi qu’en dise Lorna, la vie éternelle ne peut être reçue par les hommes que par Jésus Christ lui-même grâce à son incarnation, sa mort sur la croix et sa résurrection.

Il a bien d’autres exemples dans ce livre qui pourraient être énumérés pour opposer le témoignage de Lorna Byrne à l’enseignement de l’Église, comme par exemple lorsque « Saint Michel » lui parle de réincarnation (6), ou qu’elle prête à Marie le pouvoir de sauver des âmes (7) alors que ce pouvoir n’appartient qu’à Dieu seul, ou que Satan peut encore revenir sur son refus de servir Dieu (8)… Nous nous en arrêterons là. Il est clair que le message qu’elle a reçu et nous transmet, si beau et si inoffensif en apparence, ne vient pas de Dieu. Mais dans ce cas, si Lorna est sincère, qui a pu la tromper ainsi et tromper tant de gens à travers elle ?

Lorsqu’on adresse cette prière aux anges guérisseurs, il semblerait que ce soit bien aux démons à qui l’on parle, car tout porte à croire que ce soit l’un d’entre eux, qui, prétendant être l’archange Saint Michel la lui a transmise. En tout cas, il n’y a aucun doute possible, cette « prière » ne vient pas de Dieu.

Alors pourquoi avoir recours à une « prière » dont l’origine est plus que douteuse alors que nous Chrétiens avons la chance d’avoir reçu une autre prière de la part de Dieu en la personne de Jésus Christ. Il nous a lui-même enseigné la prière du Notre Père et commandé de la dire avec foi, ce que nous pouvons faire pour Lorna et pour tous ceux qui comme elle ont été trompés.
Garde mon âme dans la paix près de toi seigneur (psaume 33)

Fiche rédigée par un collaborateur du site, Jean-Pascal, depuis l’Angleterre.
————————————

1 : « Prayer » of Thy Healing Angels »
2 : « Suddenly, we found ourselves in a vast space with what Michael told me were unborn souls. – souls that were to be conceived and born on earth but hadn’t yet. […] I turned to Michael and asked whether the soul was to be conceived shortly, but he shook his head explaining that God had not yet chosen the time, that it might be years – even centuries – but in the meantime, the guardian angel and soul would be together in heaven, learning about the joys and challenges that they would face together when the soul was conceived. […] He has given us each a guardian Angel to help to bring the soul safely back to him in Heaven. »
3 : « God and the angels have told me that there are many stairways to heaven. No one religion controls access to heaven. »
4 : « Other holy souls from different religious traditions also came into the library, followed by Angels »
5 : Évangile selon Saint Jean, 14, 6 : « Je suis le chemin, la vérité, la vie. Nul ne vient au père que par moi. »
6 : « Lorna, God wants me to help you understand a little more about reincarnation, Michael said. I stood up and Michael took my hand, filling it with the peace of Heaven. »
7 : «As I did, I took a deep breath and said my usual prayer : « Jesus, Mary, I love you. Save souls »
8 : « God still works and hopes that Satan will come back to him »

À la croisée des monde, la trilogie de Philip Pullmann

Nous allons examiner avec une attention particulière une trilogie de Philip Pullman qui a eu un grand retentissement dans le monde anglo-saxon. Elle contient pratiquement tous les éléments de ce que nous retrouvons dans la culture du Nouvel Age qui aujourd’hui ne dit plus son nom. Elle s’inspire très largement d’une filiation de pensée que nous essaierons de décrypter. Nous verrons aussi combien ce type de pensée est présent dans bien des thérapies alternatives, des méthodes de relaxation et de bien-être. Dans toutes les librairies classiques, le rayon ésotérisme et occultisme côtoie celui des techniques d’épanouissement personnel. Le volume pris par ces secteurs s’agrandit d’année en année.

Mais cette culture s’adresse maintenant à des enfants de plus en plus jeunes. Les livres à destination d’enfants ou d’adolescents, dans la collection « Fantasy » font le meilleur des chiffres d’affaires des libraires pour cette catégorie d’âge. Des films correspondants aux meilleures ventes sont alors réalisés, avec tous les produits dérivés, en particulier les jeux vidéos, les jeux de rôles, les jeux en ligne sur Internet, ainsi que vêtements, déguisements, et produits alimentaires. Il est important de se rendre compte, au-delà de l’aspect ludique, et des fascinations opérées par ces mondes magiques, de l’anthropologie, voire de la métaphysique qui y est abordée. Certaines de ces œuvres sont remarquablement pensées et relèvent d’une grande érudition ; leurs toxicités sur des jeunes qui n’ont d’autres cultures que celles qui leur sont proposées par ces médiations sont d’autant plus performantes.

C’est sans doute une chance pour l’Église aujourd’hui de ressaisir toutes les questions posées par ces nouvelles cultures qui en fait réactualisent sous une forme ou sous une autre, des questions déjà abordées par nos Pères dans la Foi que les pastorales habituelles avaient écartées ou oubliées.

À La croisée des mondes. Trilogie de Philip Pullman.

Cette trilogie dont le titre est : « A la croisée des mondes » comporte « les Royaumes du Nord », « La tour des anges » et  « le Miroir de l’Ambre », a été conçue pour les enfants par Philippe Pullman. Elle a eu un succès considérable dans le monde anglo-saxon, 7 millions d’exemplaires, et son auteur reçut le prestigieux prix Whitebread en 2001, pour la première fois attribué à un livre pour enfants. Un film, réalisé par Chris Weitz avec Dakota Blue Richards et Nicole Kidman, « La Boussole d’Or » sortait sur les écrans du monde entier le 5 décembre 2007, avec les versions en chinois, arabe, Japonais, Indi, et les principales langues européennes. Avec un grand renfort de publicité des produits dérivés en direction des jeunes, vêtements, jouets, céréales inondèrent les grandes surfaces… L’actualité de ces livres et films passe vite, mais il est intéressant de prendre le temps d’analyser la conception du monde et de l’homme qui imprègne ce type d’œuvre et à quels courants de pensée elles se rattachent. Car les idées qui sont y véhiculées avec des moyens considérables, pénètrent insidieusement les mentalités. Continuer la lecture de « À la croisée des monde, la trilogie de Philip Pullmann »

Les dessous du chamanisme

Une video-témoignage (52 mn) de Mirana :

Vous allez entrer avec moi dans les coulisses du chamanisme et les entrailles de la foi, en tout cas une bonne partie, qui m’a habitée et poussée à me dépasser. Bien que cet exemple semble spécifique et personnel, il n’en reste pas moins qu’il en est de même pour les autres expériences dans l’énergétique, l’occultisme, etc… car c’est toujours le même clan d’esprits qui nous prévoit ces « magnifiques » solutions trompeuses de « guérison » !

Je considère le chamanisme comme new age, syncrétisme; bien qu’il soit une tradition, il n’en reste pas moins une alliance avec des forces invisibles, même s’il se retrouve aujourd’hui mélangé, revisité et vendu à toutes les sauces.

Je ne tiens pas à vous inciter à me croire, ni à croire en Celui qui m’a sauvée comme je le dis si ouvertement. Mon partage est un témoignage vivant et concret de ce qui s’est passé.

Chamanisme, druidisme, retour au paganisme ?

Recherche d’harmonie holistique, chamanisme, druidisme… Nouvelles spiritualités, ou retour au paganisme ? par Bertran Chaudet, conférence donnée dans le cadre de la Pastorale Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires, Le Mans, 2013.

Le chamanisme

Une sociologue québécoise Catherine Laflamme donne une définition de ce qu’on appelle le chamanisme :

« le chamanisme est un ensemble de méthodes extatiques et thérapeutiques, dont le but est d’obtenir le contact avec l’univers parallèle mais invisible des esprits, et l’appui de ces derniers dans la gestion des affaires humaines. Pour communiquer avec un autre monde, le chaman passe par des transes activées par des ascèses, de longues mélopées rythmées au son du tambour, et l’usage de drogues dont il a le secret. »

Le mot chaman ou chamane a pris des lettres de noblesse en se substituant progressivement aux anciennes appellations de sorcier, guérisseur, magicien ou devin, c’est-à-dire à des personnes usant de magie. Le chaman était socialement reconnu capable de faire le lien et d’infléchir les lois de l’autre monde, en faveur de celui ou de ceux qui lui en faisaient la demande. Le chamanisme suppose que certains humains prédestinés puissent, à la suite d’initiations souvent très dures, établir à volonté une communication avec l’invisible ou le monde-autre. Partout dans le monde, l’initiation chamanique est appréhendée comme une expérience de mort, suivie d’une renaissance. Ainsi le chaman est allé au bout de sa peur et peut acquérir des pouvoirs, il peut devenir insensible au froid au chaud, et acquérir des pouvoirs paranormaux. Continuer la lecture de « Chamanisme, druidisme, retour au paganisme ? »

Jésus-Christ, porteur d’eau vive

Une réflexion chrétienne sur le Nouvel Age, publiée par le CONSEIL PONTIFICAL DE LA CULTURE et le CONSEIL PONTIFICAL POUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX. Publié en 2003, ce texte remarquable n’a pas pris une ride…

Texte complet sur le site du Vatican

TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos

1. Quel genre de réflexion?

1.1. Pourquoi maintenant?
1.2. L’Ère des communications
1.3. Le contexte culturel
1.4. Le Nouvel Âge et la foi catholique
1.5. Un défi stimulant

2. La Spiritualité Nouvel Âge: aperçu general

2.1. Qu’y a-t-il de nouveau dans le Nouvel Âge?
2.2. Que prétend offrir le Nouvel Âge?
2.2.1. Enchantement: il doit y avoir un ange
2.2.2. Harmonie et compréhension: les bonnes vibrations
2.2.3. La santé: une vie épanouie
2.2.4. «  Totalité  »: un voyage magique vers l’inconnu
2.3. Les principes fondamentaux de la pensée Nouvel Âge
2.3.1. Une réponse globale dans un temps de crise
2.3.2. La matrice principale de la pensée Nouvel Âge
2.3.3. Les grands thèmes du Nouvel Âge
2.3.4. Que dit le Nouvel Âge de
2.3.4.1. …la personne humaine?
2.3.4.2. …Dieu?
2.3.4.3. …le monde?
2.4. «  Hôtes de l’histoire ou du mythe  »? Nouvel Âge et culture
2.5. Pourquoi le Nouvel Âge s’est-il répandu si vite et si facilement?

3. Nouvel Âge et spiritualité chrétienne

3.1. Le Nouvel Âge comme spiritualité
3.2. Un narcissisme spirituel?
3.3. Le Christ cosmique
3.4. Mystique chrétienne et mystique Nouvel Âge
3.5. Le «  Dieu intérieur  » et la «  theosis  »

4. Nouvel Âge et foi chrétienne en contraste

5. Jésus-Christ nous offre l’eau vive

6. Indications importantes

6.1. L’accompagnement et une solide formation sont nécessaires
6.2. Initiatives pratiques

7. Appendice

7.1. Quelques brèves formulations des idées Nouvel Âge
7.2. Glossaire choisi
7.3. Hauts lieux du Nouvel Âge

8. References

8.1. Documents du magistère de l’Église catholique
8.2. Études chrétiennes

9. Bibliographie generale

9.1. Quelques ouvrages Nouvel Âge
9.2. Travaux historiques, descriptifs et analytiques

Les travaux de Marion Dapsance sur bouddhisme occidental

Docteur en anthropologie des religions à l’École pratique des hautes études (Paris), Marion Dapsance est actuellement en résidence à l’université Columbia de New York où elle enseigne sur le bouddhisme moderne.

Anthropologue, Marion Dapsance a réalisé une enquête de terrain sur le bouddhisme en Occident, au cœur d’une religion détournée qui laisse sans voix : organisation sectaire, dérives sexuelles, pyramides financières, humiliations hierarchiques…

Elle livre ici une enquête sur les coulisses mal connues du bouddhisme en Occident  : Les dévôts du bouddhisme, Éd Max Milo, 2016.

Interview de Marion Dapsance

Le bouddhisme occidental et l’ésotérisme théosophique

En dénonçant, dans Les Dévôts du bouddhisme (Éd. Max Milo, 2016), les agissements et pratiques de Sogyal Rinpoché, fondateur des centres tibétains Rigpa, la jeune anthropologue Marion Dapsance avait fait preuve de clairvoyance. Quelques mois plus tard, ce lama était démis de ses fonctions par la direction spirituelle du réseau Rigpa pour « abus physiques, émotionnels, psychologiques et sexuels ».

La face cachée de Sogyal Rinpoché

Sogyal Rinpoché, maître tibétain, démis pour abus physiques, psychologues, sexuels…

Dans Qu’ont-ils fait du bouddhisme ? (Bayard, 2018), Marion Dapsance poursuit sa remise en cause du bouddhisme tel qu’il est trop souvent présenté en Occident. Comment en est-on arrivé, s’interroge-t-elle, à expurger le bouddhisme de ses éléments constitutifs pour en faire une espèce de sagesse universelle, capable d’apporter le bien-être et la paix?

Une critique sévère du bouddhisme à l’occidentale

Le Watsu, ou Shiatsu adapté pour l’eau

Le Watsu a été développé au début des années 80 dans les sources chaudes de Harbin Hot Springs en Califormie, par Harold Dull, un spécialiste en massages tantriques, qu’il associe alors à une pratique aquatique. Ces deux notions sont toujours présentes dans le Watsu, et une attention particulière est donnée dans le code de déontologie de Watsu France, pour encadrer la discipline.

Dans un article de Ouest-France de 2014, je lisais ces affirmations d’une praticienne : « L’eau nous enveloppe. Et elle est un vecteur de communication. Grâce à la détente, les mouvements appropriés et l’apesanteur dans l’eau, on reconnecte la structure osseuse du corps et le système nerveux pour permettre à l’énergie de circuler ».

Et le journaliste d’écrire :

basé sur la recherche d’harmonie, le watsu emprunte au yoga, pour la respiration, et au taï-chi, pour l’attention portée à la globalité du mouvement.

 

Une notice explicative du P. Verlinde

Les constellations familiales

Voici deux articles intéressants qui vous aideront à vous repérer.

Bert Hellinger et les constellations familiales. Merci Cher Papi.

Par Beate Lakota. Traduit de l’allemand au néerlandais, puis du néerlandais en français par un correspondant de Marc de la Croix, président en Belgique de l’Aide aux Victimes de Psychothérapeutes Autoproclamés ( AVPA), cet article a été publié le 9 février 2002 dans la rubrique «Psychologie» du magazine allemand Der Spiegel sous le titre original : « Danke, lieber Papi ». Je le reprends du site psyvig.com

Trois séances ont suffi à ruiner mon existence. Un témoignage.