Psychothérapie et embrigadement sectaire

Un article de Michel Monroy sur le site psivig.com

1. Psychothérapies et processus d’embrigadement

2. Les psychotechniques intéressent les groupes sectaires

3. Quelques indices d’une dérive sectaire possible

4. L’essence des psychothérapies

5. Analogies et différences entre psychothérapie et embrigadement

a. Les effets psychothérapeutiques —  b. Les motivations — c. La dépendance au référent — d. Les mécanismes — e. La présentation — f. Les transformations — g. Effets positifs.

Les dérives sectaires liées à l’alimentation et à la nutrition

La société est confrontée à une offre exponentielle de soins centrés sur le bien-être, pouvant intervenir dans la prévention de la santé de l’individu comme dans le processus de guérison de pathologies chroniques ou sévères. Ces soins sont proposés et prodigués le plus souvent par des praticiens aux compétences incertaines, des soi-disant guérisseurs. Les personnes visées, fragilisées par la maladie et la souffrance, sont prêtes à croire que n’importe quelles manipulations ou potions pourront les soulager. Et les traitements proposés sont d’autant plus attractifs qu’ils sont aisés à supporter et présentés comme sans effets secondaires. Ces personnes sont des proies faciles pour de dangereux « gourous » qui peuvent les inciter à arrêter leurs traitements et leur faire perdre des chances de guérison. Garder un esprit critique et un certain recul par rapport à toute offre de soins « présentée comme miraculeuse » est un facteur protecteur de notre santé physique comme mentale.

Les modalités d’action des mouvements à caractère sectaire prennent des formes nouvelles et demeurent très préoccupantes surtout…

LIRE LA SUITE

Chantai GATIGNOL

MIVILUDES

 

Santé : comment reconnaître un charlatan ?

Vous avez dit charlatan ? Quel portait en faire dans le monde foisonnant des thérapies alternatives et du bien-être ?

  • Il dénigre la médecine conventionnelle ou les traitements propo-
    sés par l’équipe médicale qualifiée qui vous prend en charge.
  • Il vous incite à arrêter ces traitements.
  • Il vous promet une guérison miracle là où la médecine conventionelle aurait échoué;
  • Il met en valeur des bienfaits impossibles à mesurer, comme
    « améliorer son karma» ou « la circulation des énergies internes ».
  • Il vous demande de vous engager en réglant à l’avance un certain
    nombre de séances.
  • Il vous propose des séances gratuites pour essayer telle ou telle
    méthode.
  • Il vous recommande l’achat d’appareils censés capter les énergies
    négatives ou de produits présentés comme miraculeux, souvent à des prix exorbitants, non remboursés par la Sécurité sociale.
  • Il vous promet une prise en charge globale qui prétend agir par une
    même technique sur le mental, le physique, voire toutes sortes de troubles.
  • Il vous présente une nouvelle vision du monde en utilisant des termes tels que : ondes cosmique, cycles lunaires, dimension vibratoire, purification, énergies, cosmos, conscience …
  • Il utilise un langage pseudo-scientifique très complexe ou au contraire, prétend avoir découvert un principe d’action extrêmement simple.
  • Il vous incite à vous couper de votre famille, de votre médecin, de votre entourage, pour favoriser votre guérison.

Extrait de Nouvelles de Gamaliel21 n° 13, sept. 2012.

FIMB. Femmes Internationales Murs Brisés

Femmes Internationales Murs Brisés (FIMB), fondé et dirigé par Evelyne Mesquida, se présente comme un réseau mondial d’entraide « qui repose sur la juste place des femmes et de l’éducation des enfants» ; selon le site internet du mouvement ce réseau a vocation à « protéger la vie dans tous ses aspects », et « créer des liens entre tous ceux qui œuvrent pour le renouveau des valeurs élevées. »

Ces objectifs affichés sont assez généraux et flous pour faire signer des « partenariats », ou un document de soutien, à diverses personnalités ou responsables de mouvements dans les domaines de l’éducation, l’humanitaire, l’environnement, la santé, les religions, la culture … et annoncer que « FIMB rassemble 350 millions de personnes dans 80 pays ».
Peu d’actions concrètes sont réalisées cependant, et la présentation humanitaire fédératrice masque en réalité une organisation structurée, au service du projet d’Evelyne Mesquida : poser « les bases d’une société nouvelle » par la diffusion du Chindaï, art martial créé par Alexandre Homé, et enseigné essentiellement au sein du réseau FIMB.

Historique

FIMB est en effet indissociable du Chindaï d’Alexandre Homé, co-fondateur du réseau avec Evelyne Mesquida. Continuer la lecture de « FIMB. Femmes Internationales Murs Brisés »

Aïkido, discipline énergétique ?

Pour connaître la pratique de l’Aïkido, on peut se reporter à l’article Aïkido sur Wikipedia.

Il faut savoir qu’au Japon, l’Aïkido n’est pas une discipline ancestrale, mais est née après la seconde guerre mondiale. Maître Ueshiba avait voulu atteindre la synthèse parfaite de toutes les disciplines martiales pratiquées alors.

En France la discipline est abordée sous l’angle du mieux-être psychique et physique par des exercices physiques exercés sans contact avec un autre. L’Aïkido fut à l’origine présenté comme un art martial de self-défense.

Dans les années 1982, la discipline de l’Aïkido en France a connu un grand bouleversement et s’est scindée en deux fédérations qui ont encore du mal à travailler ensemble, notamment pour l’attribution des grades. La Fédération Française d’Aïkido et Budo (FFAB) se dit la plus proche de l’enseignement de Maître Ueshiba, initiateur de la discipline au Japon, où il est d’ailleurs considéré plutôt comme le fondateur d’une secte.

CHERCHER LES VALEURS VÉHICULÉES PAR LA DISCIPLINE

Les Dojos, ou clubs, dispersés en France ont comme argument incitatif à la pratique de l’Aïkido que cela améliore l’état physique et moral. Il est aussi fait références aux valeurs véhiculées par la discipline : respect de l’autre, de la nature, compassion, harmonie, ouverture d’esprit. Continuer la lecture de « Aïkido, discipline énergétique ? »